Press "Enter" to skip to content

L’Afrique du Sud et le Maroc demandent l’organisation de la CAN 2019

C’est terminé ! Le pays de l’éternel président de la République, Paul BIYA, n’organisera plus la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) l’année prochaine. La Confédération Africaine de Football (CAF) a décidé fin semaine derniére de retirer l’organisation de l’édition 2019 de la CAN au Cameroun. Au mois de juin 2019, la CAN sera organisée par un autre pays du continent qui est pour le moment et ce depuis le vendredi 30 novembre 2018, recherché.

En effet, la commission d’organisation de la CAF a effectué une dernière mission d’inspection au Cameroun. Et d’après les conclusions de cette mission, les conditions ne sont pas favorables à ce pays d’abriter cet évènement. D’après cette mission, les rapports font l’état des lieux de l’avancée des travaux, des dispositifs sécuritaires et autres mesures qui entrent dans le cadre de l’organisation de la CAN 2019.

Selon l’instance du football africain, le Cameroun ne sera pas prêt avant la date retenue pour la tenue du plus grand évènement footballistique du continent africain. « Les conclusions de cette commission montrent que le Cameroun ne peut pas être prêt pour organiser la CAN 2019 », apprend-t-on du côté de la CAF. Réuni donc ce vendredi 30 novembre 2018 à Accra au Ghana, le comité exécutif de la CAF a décidé de retirer l’organisation au pays de Samuel Eto’o, quadruple ballon d’or africain.

Déjà des pays capables…

Pour remplacer le Cameroun à l’organisation du tournoi, la CAF a demandé aux pays intéressés à se manifester rapidement. A peine l’annonce du retrait faite, déjà des pays pour succéder au Cameroun à l’organisation de la première CAN à 24 équipes, se bousculent à la porte de la CAF.

L’Afrique du Sud et le Maroc sont annoncés. Les deux pays ont des stades pour accueillir la compétition. Si l’un des deux pays est désigné, ce dernier aura une période de six (06) mois pour organiser la compétition. La CAN édition 2019 est prévue du 15 juin au 13 juillet 2019. La Confédération, tout en saluant les efforts du Cameroun, indique que le pays reste un candidat sérieux à l’organisation d’une autre CAN.

« Wait and see ! », dira un habitant de Buea, grande ville anglophone du Cameroun.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.