Bohicon – Luc Atrokpo et Armand Gansè enterrent la hache de querelle et se réconcilient

Le plateau d’Abomey a encore gagné. L’ombre du vénérable ancêtre Houégbadja a plané sur Luc Atrokpo et Armand Gansè. Ils ont fait un choix ; le bon d’ailleurs. Personne dans la ville carrefour Bohicon n’a jamais douté de cette issue favorable. Une sagesse dit chez les Danhoméens, je cite : « le bâton des frères peut se tordre mais ne se rompt pas. », fin de citation. Ces fils, princes de la même royauté, ont allumé la flamme de la fraternité et de l’amitié ce week-end. « Errare humanum est, perseverare diabolicum », cite Armand Gansè dans un message posté sur sa page facebook. Les deux autorités, cadres à divers niveaux, fils du plateau d’Abomey, se mettent ainsi ensemble comme un seul homme derrière le chef de l’État béninois, Patrice Talon, pour lui donner un résultat positif et écrasant pour le compte de l’Union Progressiste, leur parti politique désormais. C’est ce que confirme le message ci-après d’Armand Gansè, dont Différence Info Bénin a pu prendre connaissance.

« À l’unissons, révélons notre nation.

Dans la vie d’une famille, il est des moments où des frères se querellent, se battent pour parfois et souvent finir par se réconcilier. Les mésententes entre frères font partie intégrante de la vie. Mais nous devrons apprendre à les surmonter. «Errare humanum est, perseverare diabolicum». Nous commettons tous des erreurs, nous péchons tous mais Dieu dans son immense bonté nous pardonne. Alors il est impérieux pour le progrès de l’espèce humaine que nous passions un coup d’éponge sur les bisbilles du passé.

Les relations entre le Maire Luc Atrokpo et moi sont séculaires. Certes qu’il y a eu des moments de désaccord, mais je puis vous dire que nous avions déjà fumé le calumet de la paix. Alors je demande à toutes et à tous que nous mettions fin à cette guéguerre qui nous a plongé dans une division amère. Je demande humblement à mes compagnons d’infortune et à mes amis de viser l’intérêt supérieur de notre région et de viser le chef de l’état en enterrant définitivement la hache de guerre, pour qu’ensemble nous portions haut l’étendard de notre famille commune, l’Union Progressiste et pour porter au firmament les ambitions du Chef de l’État son Excellence Patrice Talon.

Désormais plus de camp Luc Atrokpo, plus de camp Armand Gansè. Le seul camp qui existe, c’est celui de l’Union Progressiste et par ricochet de la mouvance présidentielle. Pour l’incident qui s’est produit à la mairie de Bohicon avant hier lors de la rencontre entre jeunes progressistes de diverses tendances, le Maire Luc Atrokpo a vraiment déploré le comportement de son premier adjoint au maire. Débarrassons-nous de nos oripeaux, nos passions désordonnées et unissons-nous pour construire avec la clairvoyance, la détermination du Chef de l’État, l’édifice commun, notre commune patrie.

C’est le lieu pour moi de remercier tous ceux qui ont œuvré, notamment le chef de l’état, les notables, les sages et la jeunesse consciente de la 23e circonscription électorale, pour que nous en arrivons là. Terminus tout le monde descend »

Armand Gansè

Laisser un commentaire

Abonnez-vous au fil d'information