Protection de l’enfant dans la CEDEAO – La Ministre des Affaires Sociales, Bintou Taro à Abuja

La capitale du grand voisin de l’Est, le Nigeria, a accueilli du lundi 21 au vendredi 25 Janvier 2019, la réunion sur l’adoption de la nouvelle politique de protection de l’enfant dans l’espace de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). C’est dans ce but que la Ministre Bintou Taro s’est rendu à Abuja aux côtés de ses pairs de la CEDEAO. Ceci pour examiner une nouvelle politique de protection de l’enfant.

Avant même que les Ministres en charge de la Protection de l’Enfant dans la sous-région ouest-africaine, notamment dans l’espace CEDEAO, ne se retrouvent le vendredi 25 janvier 2019 à Abuja au Nigeria, les experts ont effectué des travaux du lundi 21 au jeudi 24 Janvier 2019. Une fois ces travaux examinés, la Ministre des Affaires Sociales et ses pairs, se sont réunis dans la salle du parlement de la CEDEAO, afin de réfléchir sur la nouvelle politique de Protection de l’enfant dans la sous-région. La Ministre béninoise en charge des Affaires Sociales, Bintou Chabi Adam Taro, lors de cette rencontre d’Abuja, n’a pas manqué une seule seconde d’exprimer une préoccupation majeure qui nécessite une réflexion profonde afin de trouver des issues de solution, avant la rencontre des chefs d’État dans les jours à venir.

La Ministre béninoise en charge des Affaires Sociales, Bintou Chabi Adam Taro, dans ses dires, a voulu savoir la stratégie à mettre en œuvre pour l’enregistrement des naissances et des mariages prévu par la CEDEAO, étant donné que les Ministères compétents en la matière ne sont pas représentés aux présentes assises. Deux cadres du Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance (MASA) ont valablement représenté le Bénin dans le rang des experts présents dans la capitale nigériane, Abuja, du lundi 21 au jeudi 24 janvier 2019. Il s’agit de la Directrice de la Famille, de l’Enfance et de l’Adolescence, Solange Odjo Ahlonsou, et du Chef du Service de la Protection de l’Enfant, Raouf Mama Sanni.

Il est à rappeler que la politique de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en matière de protection de l’enfant est arrivée à terme depuis 2013. Alors l’assise d’Abuja du lundi 21 au vendredi 25 janvier 2019, entre dans le cadre de l’adoption de la nouvelle politique de protection de l’enfant dans la sous-région ouest-africaine. Et il est important de noter que le processus a débuté depuis 2014, avec son plan d’action stratégique et la déclaration de la feuille de route de la CEDEAO en matière de prévention et de riposte contre le mariage des enfants. Soulignons que la réunion des Ministres en charge des Affaires Sociales qui s’est tenue à Abuja le vendredi 25 janvier 2019 et qui s’est achevée le même jour, intervient en prélude à la déclaration prochaine des chefs d’États des pays membre de la CEDEAO en matière de prévention et de riposte contre les cas de mariage d’enfants dans leur sous-région.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous au fil d'information