Press "Enter" to skip to content

Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Édition 2023 : C’est la Côte d’Ivoire qui l’organise

La dernière fois que la Côte d’Ivoire a organisé la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) remonte à 1984. Elle a abrité cette 14è édition en remplacement du Malawi avait jeté l’éponge quelques mois après avoir été désigné par la Confédération Africaine de Football (CAF). Le lundi 3 décembre 2018, « La Côte d’Ivoire n’est pas prête pour organiser la Can en 2021», avait affirmé Ahmad Ahmad, annonçant ainsi le retrait à la Côte d’Ivoire, de l’organisation en 2021 de la coupe d’Afrique des nations (CAN), au profit du Cameroun à qui l’instance avait également retiré celle de 2019.

Aujourd’hui, c’est confirmé, la Côte d’Ivoire organise le tournoi en 2023. C’est dans le but d’obtenir le ok d’Abidjan, que le président de la Confédération Africaine de Football (CAF), Ahmad Ahmad, a effectué un déplacement le mardi 29 janvier 2019 à Abidjan pour rencontrer le président ivoirien, Alassane Ouattara. Au terme de cette rencontre entre les deux personnalités, qui a connu la présence des autorités en charge du sport et notamment du football ivoirien, il a été retenu que la Côte d’Ivoire va abriter la grande fête du football africain en 2023. Le pays est à la hauteur de l’organisation de l’évènement continental. La Côte d’Ivoire a déjà attribué tous les marchés importants à l’ensemble des entreprises pour construire non seulement les stades mais et aussi les infrastructures sportives et les équipements d’hébergement et de restauration à Korhogo, à San-Pédro, à Bouaké, à Yamoussoukro et à Abidjan.

« Nous avons attribué tous les marchés nécessaires à l’ensemble des entreprises pour construire à Korhogo, à San-Pédro, à Bouaké, à Yamoussoukro et à Abidjan les infrastructures sportives et les équipements d’hébergement et de restauration et nous continuons dans le cadre du programme de développement de la Côte d’Ivoire à déployer l’ensemble des infrastructures nécessaires, notamment la voirie. En ce qui nous concerne, nous continuons selon les recommandations et le cahier des charges en notre possession », a affirmé le ministre des sports ivoirien Claude Paulin Danho. Pour lui, le pays est un habitué des grands évènements. « Nous avons déjà organisé de grands événements en Côte d’Ivoire notamment le sommet des chefs d’État, les jeux de la francophonie avec plus de 3500 athlètes, donc nous sommes habitués à organiser des grands événements et nous n’apprécions pas qu’on puisse jeter l’opprobre sur la capacité technique et financière de la Côte d’Ivoire à mobiliser des ressources.», a-t-il ajouté. « (…) en ce qui concerne la Côte d’Ivoire, nous avons mobilisé 300 millions d’euros (200 milliards de Francs Fcfa). Les entreprises ont été désignées, les banques ont mis en place des lignes de financement et le travail a commencé.», a conclu le ministre ivoirien des sports.

Dans le temps normal, la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) va retirer le recours qu’elle avait déposé devant le Tribunal Abitral Sportif (TAS).

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.