Press "Enter" to skip to content

Quatrième revue annuelle de l’UEMOA : De 6,8% à 7,6%, le Bénin passe en tête dans la sous-région

Aujourd’hui, en moins de trois (03) ans de gestion, la restructuration de l’économie béninoise ne cesse d’engranger des points sur le plan International avec les satisfécits des institutions internationales comme le Fonds Monétaire International (FMI). Au plan régional et sous-régional, le président béninois, Patrice Talon et son Ministre de l’Économie et des Finances, Romuald Wadagni, le jeune argentier national, ont relancé la croissance économique du Bénin. Des exemples sont légions. Au sein des pays membres de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), le Bénin vient de faire parler de sa performance économique. Et pour saluer ces performances du Gouvernement béninois, une mission de la Commission de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) conduite par son président Abdallah Boureïma était mardi 05 février 2019 à Cotonou. La délégation de l’institution monétaire ouest-africaine s’est rendu au Cabinet du président de la République du Bénin, Patrice Talon. Le président de la Commission de l’UEMOA était porteur du mémorandum sur la revue annuelle des réformes, programmes, politiques et projets communautaires au titre de l’exercice 2018.

D’après le passage en revue des performances réalisées par le Bénin ces dernières années, les bons chiffres témoignent combien le pays que dirige Patrice Talon, est un bon élève de l’espace UEMOA. Et le Bénin peut se targuer d’avoir enregistré sur le plan de sa gouvernance économique une percée de 20 points entre 2017 et 2018. Au niveau des réformes sectorielles, le pays compte 23 bons points. De ce qui ressort des explications du président de la Commission de l’UEMOA, le Bénin est parti de 12% de mise en œuvre de ces réformes en 2012 pour culminer à 65% entre 2016 et 2017. Une croissance exponentielle qui porte aujourd’hui à 83% la mise en œuvre des réformes.

Des évolutions positives qui ont eu des impacts d’abord au niveau de la croissance économique qui est passée de 4% pour atteindre 6,8% en 2018. Sur cette lancée, les prévisions sont envisagées autour de 7,6% pour 2019, selon Abdallah Boureïma. Le Ministre de l’Économie et des Finances, Romuald Wadagni présent à l’audience au Cabinet du président de la République, trouve dans cette reconnaissance de l’UEMOA, un signe d’encouragement à persévérer dans les réformes.

Sans nul doute, ces différentes performances enregistrées par l’économie béninoise et saluées par la Commission, est la preuve de la qualité de la gestion du pays et des réformes du président béninois, Patrice Talon et surtout du Plan d’action de son Gouvernement (PAG). Faut-il le rappeler, le Bénin est un pays dont les recettes fiscales constituent 80% de ses ressources internes.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.