Press "Enter" to skip to content

Gouvernance locale – ANCB : 1ere session 2019 de la Commission Économie et Finances Locales

La Commission Économie et Finances Locales de l’Association Nationale des Communes du Bénin (CEFL – ANCB) a tenu sa première session au titre de l’année 2019. La loi des Finances 2019 et les innovations qu’elle continent, ont été au centre des échanges entre les acteurs communaux. Financée par l’Union Européenne à travers le Projet d’Appui aux Associations Nationale et Locales de Collectivités Locales du Bénin (PACOOL-Bénin) et grâce à l’appui technique de l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF), les 7 et 8 février 2019, la première session de la Commission Économie et Finances Locales de l’ANCB au titre de l’année 2019 a été une réussite totale vue la qualité des débats et la présence des acteurs communaux venus des 77 Communes du Bénin.

A l’ouverture des travaux le jeudi 7 février 2019, une ouverture effectuée par le maire de la ville de Parakou, Charles Toko, les participants ont eu droit à des communications notamment sur la maitrise et l’internalisation des innovations contenues dans la loi des finances gestion 2019 en rapport avec les finances locales. Ceci va aider les acteurs communaux à identifier de nouvelles stratégies de mobilisation des ressources propres. Ce sont bien entre autres objectifs visés par l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) cette année à travers l’organisation de cette première session 2019 de la Commission Economie et Finances Locales (CEFL). Les recommandations issues des deux jours des travaux de cette rencontre d’échanges et de partage d’expériences entre les acteurs communaux vont permettre au bureau de l’ANCB d’avoir des éléments pour plaider devant des différents partenaires.

Il faut aussi dire qu’au cours de ces 48h des travaux, les participants ont suivi également une série de présentation sur :

  • les aspects de la loi des finances 2019 en rapport avec les finances locales ;
  • la stratégie de mobilisation des ressources en eau dans la commune de Banikoara ;
  • le mécanisme de recouvrement des recettes non fiscales au moyen des TPE par la Société SudPay Sénégal ;
  • l’évaluation des grandes lignes du plan de travail de la commission (PTA) pour le compte de l’année 2019 et enfin ;
  • le bilan de l’année 2018.

En dehors de ces principaux points formellement inscrits à l’ordre du jour de la session, la commission s’est aussi penchée sur d’autres dossiers d’urgence. A ce niveau, on note les difficultés liées à la mise en œuvre de la lettre de cadrage et le protocole d’accord pour la mobilisation des ressources prévu à l’article 14 de l’arrêté sur le coût administratif. C’est à cette fin que l’Unité de Gestion des Réformes (UGR) du Ministère de l’Économie et des Finances (MEF) et la Direction Générale du Budget (DGB) ont été invités pour offrir des communications, en occurrence sur le Fonds d’Appui au Développement des Communes (FADeC) et le bilan des conférences budgétaires communales.

Dans une brève introduction de mot de bienvenue du Secrétaire Exécutif de l’ANCB, Sègla Lihoussou, n’est pas allé par le dos de la cuillère pour non seulement féliciter les membres de la commission pour leur dynamisme mais et surtout pour leur présenter les salutations du président de l’ANCB, Luc S. Atrokpo, empêché par des obligations de l’institution à l’extérieur du Bénin. Il faut souligner qu’à l’ouverture des travaux, le président de la commission, Charles Toko, le Maire de Parakou, a exhorté les participants à faire des propositions concrètes pour permettre à l’ANCB et ses membres de trouver des approches de solutions relatives aux différents points inscrits et au besoin de poser d’autres problématiques ayant rapport avec le monde économique et financier des Communes. Ce qui a été bien suivi car la fin des travaux a été très conviviale rempli d’un espoir pour le développement local des Communes du Bénin.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.