Mono – Union Progressiste : sensibilisation sur la Charte des partis politiques et le Code électoral

L’Union Progressiste était ce week-end en contact avec les agents de santé de Lokossa et les artisans de Houéyogbé. C’était à travers la sortie du Ministre des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle, Professeur Mahougnon Kakpo, membre fondateur de l’Union Progressiste (UP). «Ensemble, maintenons le cap !», est le slogan fort du « Baobab » qui a conduit le Ministre Kakpo à aller en contact des maillons importants de la société béninoise. Le samedi 9 février, à Lokossa, le Professeur Mahougnon Kakpo était sur le terrain pour prendre langue avec les agents de santé du chef-lieu du département du Mono.

En tant qu’un leader du deuxième grand parti de la mouvance dans la 18è circonscription électorale, le progressiste a éclairé les agents de santé et artisans de Houéyogbé sur la Charte des partis politiques et le Code électoral. À en croire le principal intéressé, le goût pour le populisme aurait pu motiver le chef de l’État béninois, Patrice Talon, à maintenir le statu quo au niveau des partis politiques. Mais, ce dernier a opté pour une « réforme du système partisan ». Selon le Ministre Mahougnon Kakpo, l’acte est un courage qu’il faut saluer.

Des questions, des réponses

Sur la question d’un agent de santé portant sur les tournées d’explication sur le terrain, le Ministre n’est pas allé par quatre chemins pour satisfaire son interlocuteur. Selon celui qui est en charge de l’éducation secondaire au Bénin, « au cours de la période de transition d’un an, les instances de l’Union Progressiste doivent être installées. C’est donc en pleins travaux d’installations de ces instances qu’auront lieu les prochaines élections législatives». Le Ministre Mahougnon Kakpo renchérit : « c’est de l’hypocrisie si les leaders n’aillent pas vers les populations ». « Il est nécessaire de militer davantage dans un parti », a fait comprendre le Professeur.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il l’a encore martelé dans la même journée face aux artisans de la Commune de Houéyogbé, toujours dans le département du Mono. À l’étape de la commune du Maire Cyriaque Domingo, c’est avec les artisans que le contact a été fait, et le privilège a été donné à la langue du terroir ; ceci pour faciliter la communication. Les artisans ont même inspiré au Ministre Mahougnon Kakpo une opinion. Celle d’être leur porte-parole auprès du chef de l’État béninois, afin de porter leurs différentes doléances au chef de l’exécutif, vu que le Ministre Mahougnon Kakpo a le portefeuille de la formation professionnelle. Dans cet exercice d’entretenir le contact avec les militants et sympathisants de l’Union Progressiste, le Ministre a été fortement soutenu par des cadres et d’autres leaders de la 18è Circonscription électorale du Bénin.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous au fil d'information