Transport maritime : 45 morts, 64 rescapés et des disparus sur le fleuve Niger

Ce mercredi 13 février 2019, sur le fleuve Niger, une barque transportant des commerçants a chaviré. D’après les sources proches du drame, il s’agit d’une barque motorisée qui transportait des commerçants béninois. Ces derniers vont faire le marché local de Ouna dans le Niger voisin. La majorité de ces commerçants vient du village de Gorou Béri dans la Commune de Karimama, au Nord du Bénin. Selon les mêmes sources, la surcharge serait l’origine du naufrage. « D’une capacité de cent (100) places environ, cette barque a fait de la surcharge avec des marchandises à bord », selon une source proche de l’accident.

La météo, la vraie cause ?

Si on en croit les dires du premier adjoint au maire de Karimama, Igouma Douhramane, c’est dans les manœuvres de dernière minutes pour accoster que le drame est survenu. Lesquelles manœuvres auraient obligé l’appareil à aller contre le courant d’eau, ce qui a fait chavirer la barque avec le soutien de la météo de ces derniers temps sur le fleuve Niger. « Le conducteur aurait avoué que juste à 200 mètres du marché local de Ouna, il y a un vent violent qui a renversé la barque. Ce qui l’aurait empêché de maîtriser sa barque. », a laissé entendre l’adjoint au maire.

Des disparus

Pour l’instant, la situation est encore très préoccupante. Car, les équipes de la marine béninoise et leur voisine du Niger, sont toujours sur le fleuve, en recherchant activement les disparus qui sont pour l’heure, plus d’une quarantaine et probablement de nationalité béninoise.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous au fil d'information