Press "Enter" to skip to content

Banque Mondiale : 730,93 millions de dollars pour appuyer le Bénin dans l’énergie et 11 autres projets nationaux

(Katrina Sharkey, responsable des opérations de la Banque mondiale au Bénin)

Le Programme d’Action du Gouvernement du Bénin actuel à séduit l’institution financière. Surtout la politique énergétique que ce Gouvernement conduit à travers le management du Ministre béninois de l’énergie, Dona Jean-Claude Houssou depuis bientôt trois (03) ans aux côtés du président de la République, Patrice Talon. À cet effet, dans le nouveau cadre de partenariat pays 2018-2023 entre la Banque Mondiale et le Bénin, près de 423,1 milliards FCFA  sont mis à disposition par la Banque Mondiale pour financer 12 secteurs dont l’énergie au Bénin. C’est ce qu’on retient de l’annonce faite par le bureau de la Banque Mondiale au Bénin, le mardi 5 mars 2019 à Cotonou, lors d’une rencontre d’information et d’échanges avec les professionnels des médias. Cette rencontre a portée sur la vision de l’institution financière de mettre fin à l’extrême pauvreté et promouvoir la prospérité partagée. C’est à ce titre que le groupe de la Banque Mondiale a élaboré un nouveau cadre de partenariat avec le Bénin et ce, sur la période de 2018 à 2023 et qui englobe trois (03) grands domaines qui sont :

  1. la transformation structurelle pour la compétitivité et la productivité ;
  2. les investissements dans le capital humain ;
  3. le renforcement de la résilience et la réduction de la vulnérabilité au climat.

Durant les six (06) années que va durer ce nouveau partenariat entre la Banque Mondiale et le Bénin, l’institution financière espère des progrès dans ces différents secteurs sociaux :

  • un accroissement de la productivité agricole et de la diversification des exportations avec des systèmes de productions résilients face au climat ;
  • un accès plus accru à l’eau potable et à l’assainissement ;
  • un secteur privé mobilisé pour investir, créer des emplois et participer au développement des infrastructures, une plus grande autonomisation des femmes et enfin
  • une résilience renforcée pour les populations vulnérables.

À en croire le responsable du département analyse des opérations à la Banque Mondiale, Kochikpa Olodo, en dehors de ces projets nationaux, le développement du Bénin sera pris en compte dans plusieurs projets régionaux à travers divers secteurs. Ces projets régionaux seront financés à hauteur de 202 millions de dollars US, soit 116,92 milliards de Francs CFA.

Les principaux projets d’investissement

Dans la mise en œuvre du nouveau cadre de partenariat entre la Banque Mondiale et le Bénin, les douze secteurs de concentration de la stratégie de coopération en cours sont :

  1. l’énergie ;
  2. l’agriculture ;
  3. le tourisme ;
  4. l’eau ;
  5. le développement urbain ;
  6. l’emploi des jeunes ;
  7. le développement local et la protection sociale ;
  8. l’environnement ;
  9. la santé ;
  10. la nutrition ;
  11. la gouvernance, et enfin ;
  12. le renforcement de capacités.

L’analyste des opérations à la Banque Mondiale, Kochikpa Olodo, a donné des précisions sur certains projets nationaux et régionaux,  notamment :

  • la productivité agricole et la diversification du secteur, projet financé à hauteur de 74,93 millions de dollars US, soit 43,37 milliards FCFA et sera achevé le 28 février 2021 ;
  • l’appui aux villes béninoises, projet financé à 60 millions de dollars US, soit 34,73 milliards FCFA, et prévu pour être bouclé le 30 juin 2020 ;
  • l’emploi des jeunes au Bénin d’un montant total de 35 millions de dollars US, soit 20,26 milliards FCFA et qui sera bouclé le 30 juin 2019 ;
  • la gestion multisectorielle de la nutrition et de la santé, projet financé à hauteur de 28 millions de dollars US, soit 16,2 milliards FCFA à achever le 31 juillet 2019 ;
  • le soutien à la gestion des investissements publics et à la gouvernance qui sera bouclé le 31 décembre 2021 avec un financement global de 30 millions de dollars US, soit 17,36 milliards FCFA.

On note également les projets comme le tourisme transfrontalier et compétitivité du Bénin, l’alimentation en eau de la ville et la gestion urbaine, l’amélioration du service énergétique, le renforcement des services sociaux de base des collectivités locales, l’accès universel de la fourniture d’eau en milieu rural, l’appui aux réformes fiscales et à la croissance, le programme « West Africa agric production », ou encore la surveillance des épidémies à l’échelle ouest-africaine.

« Ces projets seront financés à travers différents instruments opérationnels de la Banque mondiale. C’est-à-dire le financement de politique de développement, le programme pour les résultats et les garanties de prêts », a confié l’analyste des opérations à la Banque Mondiale. Il faut rappeler qu’en 2018, la Banque avait déjà investi 12 millions de dollars US, soit 6,94 milliards de Francs CFA pour soutenir le développement du Bénin.

Retenons que la Banque Mondiale intervient au Bénin depuis 1969 à travers notamment des prêts assortis de faibles taux d’intérêts. Mais aussi au moyen de dons et crédits sans intérêts, de conseils stratégiques, d’études, d’analyses et d’assistance technique. Le Programme d’Action du Gouvernement du Bénin est certainement sur une bonne voie et retient l’attention des institutions financières internationales à l’image de la Banque Mondiale. Les efforts du Ministre béninois de l’énergie, Dona Jean-Claude Houssou, dans les réformes engagées par le président de la République du Bénin, Patrice Talon sont bien reconnus à l’intérieur du pays comme à l’extérieur.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.