Press "Enter" to skip to content

RD Congo : 3ème journée de manifestation des travailleurs des chinois et indo-pakistanais à Kinshasa

Ça chauffe en République Démocratique du Congo (RDC) depuis le début de la semaine. Les employés des étrangers dans la capitale, Kinshasa grèvent depuis le lundi 11 mars dernier. Ce mercredi 13 mars 2019 a été le théâtre de la troisième journée d’intenses revendications des travailleurs à la solde d’employeurs chinois et indo-pakistanais au Centre-ville, dans la capitale rd-congolaise.

Ces grévistes sont au bord de la patience et la situation s’est empirée ce mercredi. Ces employés congolais revendiquent en effet l’amélioration des conditions de travail et des salaires. Lors de ce troisième jour de manifestation, les manifestants ont emprunté divers itinéraires puis se sont retrouvés le long de l’avenue Bokassa, dans la commune de Barumbu où se trouvent les grands entrepôts de certaines de sociétés pharmaceutiques et cosmétiques et même les résidences privées des Pakistanais.

Avec des slogans, chants et cris de colère ont été entonnés et des pneus brûlés. Selon la presse rd-congolaise, les manifestants n’ont pas été calmes dans leur passage sur les avenues de la capitale Kinshasa. Sur l’avenue Tabora par exemple, devant les entrepôts de « Prince pharma » et « Shalina », les manifestants ont fait usage de quelques jets de pierres à l’entrée de ces parcelles avant qu’une équipe de la police n’intervienne pour disperser la foule devenue nombreuse. De la part des travailleurs grévistes, aucun magasin de ces étrangers concerné par la grève ne sera ouvert jusqu’à ce qu’ils trouvent satisfaction.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.