Press "Enter" to skip to content

Vatican : le cardinal Pell condamné à 6 ans de prison pour pédophilie et risque 50 ans de réclusion criminelle

La justice frappe dure dans la cour du Saint Père. Le cardinal australien George Pell, ancien numéro trois (N°3) du Vatican est tombé en disgrâce. Son verdict est tombé au tribunal de Melbourne ce mercredi 13 mars 2019. Il a été condamné pour pédophilie à six (06) ans de prison, avec une peine minimum de trois (03) ans et huit (08) mois. Il s’agit du plus haut représentant de l’Église catholique jamais reconnu coupable de viol sur mineur.

Ce mercredi, au tribunal de Melbourne, capitale de l’État de Victoria au Sud-est de l’Australie, le juge Peter Kidd en rendant sa sentence, a déclaré qu’il a tenu compte non seulement des « crimes odieux » commis par le prélat de 77 ans mais et aussi de son âge avancé, et du fait qu’il avait « par ailleurs mené une vie irréprochable ». Plus haut représentant de l’Église catholique jamais reconnu coupable de viol sur mineur, le cardinal Pell risquait jusqu’à 50 ans de réclusion criminelle pour avoir agressé deux enfants de choeur à Melbourne en 1996 et 1997. Selon le juge, le prélat « a droit à une justice équitable et constante », a lancé à l’audience le juge Peter Kidd. L’homme en toge a quand-même regretté la « mentalité de meute » d’une partie de l’opinion publique. « Vous ne devez pas servir de bouc émissaire », a-t-il fait comprendre. « Je ne suis pas là pour juger l’Église catholique », a affirmé le magistrat, martelant que seul l’examen des faits comptait.

Le juge australien a énuméré avec force des détails difficiles à entendre les crimes commis par le prélat. Peter Kidd a expliqué que ces détails avaient des répercussions « profondes » et « durables » sur une victime encore en vie aujourd’hui et probablement sur l’autre, décédée par la suite d’une surdose d’héroïne. Le cardinal George Pell, qui a clamé son innocence, a fait appel de sa condamnation. Il faut noter que le prélat avait été reconnu coupable en décembre 2018 de pénétration sexuelle et de quatre chefs d’attentat à la pudeur contre les deux adolescents alors âgés de 13 ans. Mais ce verdict n’a pu être annoncé que fin février 2019 pour des raisons juridiques.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.