Press "Enter" to skip to content

Fédération Béninoise de Football : le gouvernement subventionne les clubs à hauteur de 400 millions FCFA

Insuffler une nouvelle dynamique au Sports et notamment au sport roi, est un rêve pour le Gouvernement du Bénin. Ce rêve se concrétise chronologiquement et méthodiquement grâce à la détermination du Ministre du Tourisme, de la Culture et du Sport, Oswald Homeky. Et pour preuve, le jeune ministre en charge des Sports au Bénin a procédé ce mercredi 13 mars 2019, à la remise de chèques aux clubs de différentes divisions du championnat de football au Bénin.

Il s’agit des 1ère, 2ème et 3ème divisions, dénommé Vitalor Ligue. C’était au Bénin Marina Hôtel à Cotonou. Le Gouvernement béninois a également exprimé le même geste à l’endroit de la Fédération Béninoise de Football (FBF). Ces subventions sont pour le titre de sa saison sportive 2018-2019. À cet évènement, en somme, quatre cent millions (400.000.000) de francs CFA ont été alloués par le ministre béninois des Sports, Oswald Homeky, non seulement aux cinquante sept (57) clubs qui participent ces différents championnats nationaux Vitalor Ligue de football, mais et aussi à l’instance dirigeante du sport roi dans le pays. C’est avec vingt (20.000.000) millions de francs CFA que le Gouvernement du Bénin appuie le Comité exécutif de la Fédération Béninoise de Football (FBF). Pour la répartition des fonds au niveau des clubs Vitalor Ligue, dix (10.000.000) millions de francs CFA sont dédiés à chaque club de première division. Les clubs de la deuxième division reçoivent chacun six (6.000.000) millions de franc CFA. Du côté de la troisième division, les clubs se contentent chacun de quatre (4.000.000) millions de francs CFA.

Ce soutien financier au championnat de football permettra au football béninois de se maintenir dans son nouveau départ. Car, il est certain que des progrès sensibles au plan sportif en général et principalement dans l’arène du football béninois, vont assurer un capital humain plus performant. C’est ce à quoi le Gouvernement du Bénin, à travers le ministère du Tourisme, de la Culture et des Sports s’attèle. Ceci pour faire de cette discipline sportive, un véritable levier de développement humain, social, économique, politique et diplomatique.

Les acteurs sportifs peuvent être fiers

Le  ministre Oswald Homéky a voulu concrétiser cette volonté du Gouvernement auquel il appartient et de son chef, le président béninois, Patrice Talon. C’est bien l’explication qu’on peut noter à travers cet acte afin de redonner espoir aux footballeurs béninois. C’est à juste titre que le Directeur des Sports d’Élite au Bénin, Bonaventure Coffi Codjia, l’ancien arbitre international, a exprimé toute sa profonde gratitude au ministre Oswald Homéky, au Gouvernement et au chef de l’État béninois, Patrice Talon, pour avoir fait connaitre à ce dossier un réel aboutissement. L’ancien arbitre international a également salué tous les acteurs engagés dans la gestion des championnats de football au Bénin, notamment le président Mathurin de Chacus et les membres du comité exécutif de la Fédération Béninoise de Football (FBF) qu’il préside pour leur sens élevé du devoir. Pour sa part, le président du Comité National Olympique et Sportif du Bénin (CNOS-BEN), Julien Minavoa, a exprimé toute sa joie de voir le montant des subventions augmenter. Il a par ailleurs invité l’État béninois à penser déjà aux autres disciplines sportives dans le pays. Du côté du président de la FBF, Mathurin de Chacus, celui-ci a axé son intervention sur l’action du Chef de l’exécutif béninois pour ramener la paix au sein de l’instance dirigeante du football béninois. « Je n’ai pas de mot pour vous remercier monsieur le Ministre. Je vous prie de transmettre mes remerciement et ceux de toute la famille du football au Chef de l’Etat », a-t-il confié.

Fin de l’improvisation dans le choix des joueurs

Le ministre du Tourisme, de la Culture et des Sports, Oswald Homeky, après avoir renouvelé la reconnaissance de la nation aux acteurs du football pour leur esprit de sacrifice, n’est pas allé par le dos de la cuillère pour rappeler à ces derniers, les défis qui les attendent. À en croire le jeune ministre béninois, il ne sera plus question d’improvisation dans le choix de nos joueurs pour des compétitions internationales. Il a indiqué qu’un bon joueur ne vient pas se former en sélection nationale. Pour prendre congé de ses hôtes, le ministre béninois des Sports a conclu que « Même si le talentueux joueur, dans l’improvisation réussit à faire un exploit, il ne doit pas oublier que le football est une question de préparation. Et donc, nous allons moins improviser désormais parce que maintenant le ballon roule définitivement ». Il est important de retenir que le ministre Oswald Homeky a exigé de la FBF, une copie du contrat des joueurs de tous les clubs. À travers cette exigence, le ministre entend s’assurer que ces derniers sont bien traités par leurs différents patrons.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.