Alibori-Atacora-Donga : les réflexions du ministre Abdoulaye Bio Tchané sur le grand projet du réseau routier du coton

La construction des infrastructures au Bénin, notamment les infrastructures routières, est une préoccupation majeure du Gouvernement béninois. Ainsi, pour booster et réaliser le rêve des sept cent mille (700.000) tonnes de coton cette année et dépasser cette prévision l’année prochaine, la qualité et le développement de la voie qui traverse les départements de l’Alibori, de l’Atacora et de la Donga, revêt une importance bien capitale. Cela a été reconnu ce mardi 19 mars à l’ouverture de l’atelier du lancement technique du projet d’aménagement et de bitumage de cette route Djougou, Pehunco, Kérou et Banikoara qui se tient à Djougou.

Et pour cause, le ministre d’État béninois, chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, en procédant à l’ouverture des travaux de cet atelier, a confirmé cela. « Ce projet est important pour nous parce qu’il nous permet de désenclaver cette région de notre pays ». Pour sa part, le Préfet du département de l’Atacora, département où l’atelier qui se déroule, ce projet va permettre aux différents acteurs directement impliqués de recenser les goulots d’étranglement avant de passer à l’acte dans un court délai. Ceci non seulement pour faciliter le transport mais et surtout pour permettre l’écoulement des produits agricoles dans la région.

Pour les Partenaires Techniques et Financiers (PTF), vu la souffrance des usagers, l’importance de la réalisation de ce projet n’est plus à démontrer. C’est bien ce qu’on peut déduire de leur attachement et financement à la construction de cette route dénommée « la route du coton ». C’est dans ce but que le Représentant de la Banque Africaine de Développement (BAD), John Adriana, a fait comprendre aux populations des trois départements qu’ « une route ne pousse pas comme un champignon ». En guise de reconnaissance, au nom de ses collègues de l’Alibori et de la Donga, le Préfet de l’Atacora n’est pas allé par quatre chemins pour remercier le gouvernement du Bénin, en occurrence son chef, le président Patrice Talon, pour sa « sensibilité aux souffrances des populations qui ont, pendant longtemps, nourri l’ardent désir de voir cette route bitumée ».

Aussi présent à l’ouverture des travaux de cet atelier, le Directeur de Cabinet du Ministre des Infrastructures et des Transports (DC-MIT), Nabil Traoré, a, de son côté, salué les populations et exprimé, au nom du ministre Allassane Séïdou, sa gratitude à l’endroit des PTF qui ne cessent d’appuyer le pays dans différents secteurs. Le DC-MIT a, par ailleurs rassuré ces derniers de l’engagement du MIT à jouer sa partition pour des infrastructures de qualité. C’est par une visite des sites (photo), guidée par le ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané accompagné des participants et accueilli dans une liesse de joie des populations sorties nombreuses pour témoigner du démarrage effectif de ce projet, que l’ouverture des travaux de cet atelier qui va durer deux jours, a pris fin.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous au fil d'information