Press "Enter" to skip to content

Dangbo-Première session ordinaire : les élus encouragent le maire Mathias Kouwanou pour une meilleure performance 

La première session ordinaire du Conseil communal de Dangbo a été tenue jeudi 21 mars 2019. Cette session ordinaire a été le lieu pour l’actuel maire de la Commune de Dangbo, de se retrouver face à sa gestion dans tous les domaines. Dans l’esprit d’éclairer la lanterne du conseil communal non seulement sur le niveau de la mobilisation des recettes propres sans oublier tout ce qui y va avec comme difficultés, mais et surtout sa belle situation en perspective pour une amélioration dans l’avenir, le maire de la Commune de Dangbo, Mathias Kouwanou, a jugé faire inscrire à l’ordre du jour de ladite session, la situation financière de la commune de la période Novembre 2018-Mars 2019.

Mais le maire de Dangbo, alias « Akoma », ce faisant, s’est retrouvé devant dans sa performance. Laquelle performance a été appréciée, au vu des différentes interventions des conseillers, notamment sur les aspects de bonne gouvernance. « M. le maire, je suis séduit par les changements qualitatifs que je constate. Vous avez pris les marques de la bonne gouvernance. », a souligné Dr Théophile Kodjo Sonou. « Je suis satisfait et je vous félicite. », a ajouté le promoteur d’établissement d’enseignement supérieur privé. Une autre intervention lors de la première session ordinaire qui a retenue l’attention de tout le Conseil communal est celle de l’un des opposants à la gestion municipale de Dangbo. Le conseiller Clément Dona Gnonlonfoun, a été ébahi par l’attachement aux principes de gestion, notamment financière et s’est livré. « Je vous délivre mon satisfecit et c’est sincère. », a déclaré l’ancien maire de Dangbo. « Il y a de l’amélioration et des avancées. », a-t-il reconnu. « Quand on parcourt les documents que nous avons reçus avec les explications entendues ici, nous devons vous encourager à aller vers une meilleure performance », a confié le prédécesseur du maire Akoma.

L’intérêt de Dangbo passe avant tout

Le seul point qui a fait lever le ton de la session était bien l’abattement des indemnités des élus. À ce niveau, le maire Mathias Kouwanou n’a pas mâché les mots. Le premier citoyen de Dangbo a dit passer avant tout l’intérêt de Dangbo, mais selon Akoma, ceci n’est pas synonyme de sacrifier les fonctionnaires de l’administration communale. Seulement ces derniers doivent avoir de la patience. « Nous devons accepter les sacrifices et je reconnais que vous le faites déjà. Je vous en remercie. Mais une mairie qui est incapable de payer les salaires à ses agents ne doit plus exister. Je préfère qu’on se sacrifie pour payer régulièrement et bien ces pères et mères de famille, et ces jeunes qui travaillent pour la mairie. Je vous invite à la patience. », a affirmé Mathias Kouwanou.

Cette affirmation du maire Akoma a fait réagir son prédécesseur, Clément Dona Gnonlonfoun, qui reprend la parole. « Pour rien au monde, un maire conscient et qui veut le développement ne doit pas devoir de salaire aux agents. C’est eux qui font tout pour l’administration communale. Nous, les conseillers, ne venons pas ici tous les jours. Nous sommes là quand il y a session ou une urgence à part le maire, ses adjoints et les CA. Mais les agents de la mairie sont là matin, midi et soir. Quand j’étais maire, je refusais de me faire  payer les indemnités pendant plusieurs mois tant que je ne suis pas sûr que les salaires sont disponibles. C’est une question de souveraineté. », a-t-il renchéri.

Le maire de la Commune de Dangbo, Mathias Kouwanou et tout son conseil ont relevé un défi majeur, vu la qualité des débats au cours des travaux. Il faut noter que les travaux de la première session ordinaire ont pris fin dans une convivialité communale. Car ils ont été un franc succès et relancent la Commune de Dangbo sur non seulement la voie de la bonne gouvernance mais et surtout sur le nouveau départ du développement de la Commune.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.