Press "Enter" to skip to content

Détournement de dernier public : l’ex-greffier en chef, Me Abou Seidou, a distrait plus de 3 milliards FCFA au tribunal de Cotonou

Alors que la crise préélectorale en vue des législatives du dimanche 28 avril 2019 préoccupait sérieusement le Gouvernement béninois, le dossier dit « Abou Seidou » refait surface. L’ex-greffier en chef du tribunal de Cotonou, Me Abou Seidou, est plus que jamais dans le collimateur de la justice. Après la dilapidation de plus de un milliard de francs CFA au greffe de Cotonou par l’homme en toge il y a quelques mois, un audit vient de le mettre définitivement en cause. Trois milliards et plus, soit précisément 3.183.447.286 FCFA. Voilà le montant qu’avait réellement distrait l’ex-greffier en chef Me Abou Seidou au tribunal de Cotonou. C’est bien l’information qui a retenu l’attention de la rédaction du Groupe de presse DIFFÉRENCE, surtout celle de differenceinfobenin.com du Conseil des Ministres du Gouvernement du Bénin tenu ce mercredi 27 mars 2019. Selon le Conseil des Ministres, ces fonds ont été détournés de leur destination finale durant la gestion 2011-2017 de l’ex-greffier.

Trois milliards et non un milliard détourné

En effet, un audit de gestion du service de greffe du tribunal de première instance de première classe de Cotonou a été mis sur pied. Après le rapport de cet audit, il y ressort qu’au lieu de 1.515.550.331 FCFA initialement constaté, plus de 3.183.447.286 FCFA avaient été détournés. Au cours du Conseil, le Gouvernement béninois a pris acte du rapport dudit audit, puis a instruit le Ministre de l’Economie et des Finances de mettre Abou Seidou en débet et de faire procéder, périodiquement, au contrôle des institutions judiciaires par l’Inspection Générale des Finances (IGF) en rapport avec l’Inspection Générale des Services Judiciaires (IGSJ). Pour sa part, le Ministre de la Justice va veiller à ce que les poursuites engagées contre le mis en cause, le sieur Abou Seidou, soient bien abouties. Rappelons-le, bientôt un an, soit le mercredi 25 avril 2018, le Conseil des Ministres du Gouvernement béninois avait fait observer des irrégularités dans la gestion financière de l’ancien greffier en chef du tribunal de Cotonou. Alors que le mis en cause venait d’être admis à faire valoir ses droits à la retraite. Une fois à la retraite, il a été remplacé par arrêté ministériel. Quelques jours après la passation de charges de Me Abou Seidou, plusieurs anomalies ont été constatées dans la gestion financière de l’ex-greffier en chef au tribunal de la ville capitale économique du Bénin, Cotonou de 2011-2017.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.