Press "Enter" to skip to content

Assemblée nationale : No deal sur la crise pré-électorale et le Bloc de la Majorité Parlementaire (BMP) invite les béninois aux urnes le 28 avril

Trouver le consensus pour permettre non seulement l’organisation des élections législatives à la date du 28 avril 2019 mais qu’elles soient surtout inclusives. C’était bien la priorité des priorités pour les députés béninois ce vendredi 29 mars au Palais des Gouverneurs à Porto-Novo, la capitale du pays. Mais malheureusement, le peuple béninois doit retenir que ses élus ont failli à la lourde mission. Terminus ! Le « abôbô » (un plat d’haricot dans l’art culinaire de Porto-Novo) est cuit à l’Assemblée nationale.

Au terme de la plénière de ce vendredi, les élus béninois se sont séparés dos à dos. Mais les députés du Bloc de la Majorité Parlementaire (BMP) se sont dit déçus pour non seulement le « no deal » sur la crise qui secoue le pays modèle de la démocratie mais et surtout pour l’absence de leurs collègues députés de la minorité parlementaire. Par conséquent, le BMP a noté le fait, se dit se conformer aux Code électorale et la Charte des partis politiques en vigueur au Bénin et a invité le peuple béninois aux urnes le dimanche 28 avril 2019. “Nous prenons dès lors solennellement acte du défaut du consensus tant attendu et décidons de nous en tenir désormais au respect strict des textes en vigueur et du calendrier électoral”, a déclaré le groupe parlementaire que préside l’ancien ministre du gouvernement défunt, l’honorable Jean-Michel Abimbola.

Le Groupe de presse DIFFÉRENCE a pu avoir à sa rédaction de l’organe Différence Info Bénin une copie de la déclaration lue par le président du BMP Jean-Michel Abimbola à la presse ce vendredi 29 mars 2019 au siège de l’institution à Porto-Novo.

Declaration-BMP-Jean-Michel-Abimbola

 

2 Comments

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.