Press "Enter" to skip to content

La semaine de l’énergie électrique : deuxième journée marquée par l’approche universelle à Porto-Novo, Akpro-Missérété et Bonou

(Josaphat Cocou Dègbévi, géographe et agent de développement local)

Débuté le samedi 06 avril 2019 au siège de la direction générale de la Société Béninoise d’Énergie Électrique (SBEE) à Cotonou, « La semaine de l’énergie électrique« , une initiative du ministre béninois de l’énergie, Dona Jean-Claude Houssou, une première au Bénin, suit énergiquement son cours. Au programme des grandes activités, ce mardi 09 avril 2019, deuxième journée de cette semaine pas comme les autres au Bénin, a été consacrée entièrement aux visites de terrain. Prenant départ du ministère de l’énergie à Cotonou, la délégation composée non seulement des professionnels des médias mais et aussi des membres du ministère de l’énergie et également des membres des associations des consommateurs au Bénin, notamment du secteur de l’énergie, a fait une première descente à la centrale électrique de Houinmè Akossombo, sise dans le 5ème arrondissement de la ville capitale, Porto-Novo.

Accueillie par le Directeur Régional de la Société Béninoise d’Energie Electrique des départements de l’Ouémé et du Plateau (DROP), Calixte Kiti, la délégation a visité la centrale de Porto-Novo. La centrale de Porto-Novo a été installée en janvier 2005. Cette visite a permis de toucher des yeux, la réhabilitation totale par le gouvernement du Bénin des cinq (05) moteurs fonctionnels qui donnent 10 MW sur cette centrale. Ce qui est important à retenir au niveau de l’étape de Porto-Novo est que la centrale de Houinmè Akossombo alimente uniquement la capitale Porto-Novo. Ce faisant, le gouvernement a réglé définitivement le problème de baisse de tension dans la capitale du Bénin. En dehors des 10 MW de la Centrale de Porto-Novo, selon le DROP Calixte Kiti, le gouvernement béninois a également « réhabilité la Centrale de Parakou d’une capacité de 12MW et celle de Natitingou d’une capacité de 8MW. Ce qui fait au total 30MW. »

La fiabilité dans le service d’énergie électrique

À Tanzoun dans la Commune d’Akpro-Missérété, la deuxième étape de la visite du terrain a été marquée par les explications claires et limpides du DROP SBEE, Calixte Kiti. En effet, à Tanzoun se trouve le poste de répartition, qui vient après le poste de transformation. À ce poste, deux zones sont alimentées à savoir Tanzoun 2 et Tanzoun 3. La première zone, Tanzoun 2, est constituée des 4ème et 5ème arrondissements de Porto-Novo jusqu’à Bonou en passant par l’arrondissement de Katagon dans la Commune d’Akpro-Missérété. Quant à la deuxième zone, Tanzoun 3, elle prend en compte la Commune d’Avrankou dans le département de l’Ouémé jusqu’à Igolo, frontière bénino-nigériane, dans la Commune d’Ifangni, département du Plateau.

Il faut préciser qu’à Tanzoun, il n’y a pas de moteurs à mettre en marche quand il y a un problème de coupure. Ce poste alimente de façon permanente les deux zones Tanzoun 2 et 3. Grâce à ce poste, la SBEE a désengorgé la Centrale de Porto-Novo et résolu le problème de baisse de tension, tout en améliorant la fiabilité dans le service d’énergie électrique. Car avant la réalisation du poste de répartition par le gouvernement actuel, les deux zones Tanzoun 2 et 3 étaient alimentées par la Centrale de Porto-Novo. Ce qui limite aujourd’hui la distance de service.

Approche universelle appuyée par le PPP

Après Porto-Novo, Akpro-Missérété, le cortège de la délégation s’est ébranlé sur la Vallée de l’Ouémé. Destination village Adido, arrondissement d’Affamè dans la Commune de Bonou, département de l’Ouémé. C’est cette troisième et dernière étape de la visite du terrain qui révèle tout le caractère inédit de « La semaine de l’énergie électrique » initiée par le ministre de l’énergie, Dona Jean-Claude Houssou. Et pour cause, à Adido, la source de l’énergie électrique est photovoltaïque. C’est-à-dire de l’énergie hors réseau. Sur le site d’Adido, ce ne sont ni les moteurs dans une centrale, ni un poste de transformation ou de répartition. Ce sont des panneaux solaires photovoltaïques, donc de l’énergie renouvelable, qui alimente 60 usagers connectés sur une ligne de 2,6 km. À Adido, le gouvernement a vu juste en donnant la priorité au Partenariat Public-Privé (PPP).

Et pour cause, le partenaire privé qui a construit le site de Adido, Winch Energy, a mis deux solutions face aux problèmes d’énergie électrique des populations du village. Accès à l’électricité et accès aux kits, sont les impressionnantes réalisations constatées lors de la visite du terrain de la deuxième journée de « La semaine de l’énergie électrique ». À son arrivée, la délégation a été accueillie par l’Administrateur général, Charles Agueh, qui a expliqué que la deuxième journée à Adido a été placée sous une thématique : les usages de l’électricité pour le développement. Une petite visite guidée par Charles Agueh dans les ateliers de formation consacrés exclusivement aux femmes artisanes du village Adido, a retenu l’attention de tous.

Le premier atelier visité était la formation des coiffeuses sur : comment utiliser internet pour s’inspirer et découvrir de nouvelles tresses. Les couturières, elles, étaient dans le deuxième atelier sur la formation : comment utiliser internet pour s’inspirer et se perfectionner. Ces deux formations ont été animées par des startup béninoises. Après ces visites, une séance de causerie de plus de deux heures a suivi entre la délégation et l’Administrateur général, Charles Agueh, au cours de laquelle les participants ont pu  mieux comprendre non seulement le système de l’électricité et toute sa complexité, mais et surtout l’approche universelle imprimée par le gouvernement du Bénin à travers ces réalisations à impact social.

Le gouvernement, en commun accord avec le partenaire Winch Energy, a laissé à la portée de l’usager un compteur d’électricité à un prix accessible pour le plus grand nombre possible : cinquante mille (50.000) francs CFA que l’usager a la possibilité de payer sur une période de plusieurs mois. Ça, c’est pour l’usager qui est dans le rayon de 2,6 km. C’est-à-dire proche du site photovoltaïque. Pour l’usager en dehors de ce périmètre, un kit est proposé, et composé d’un poste téléviseur écran plasma de 32 pouce avec plus de 200 chaînes intégrées et sans aucun abonnement ; d’une batterie ; de trois lampes économiques ; d’un petit ventilateur et enfin bien évidemment d’un panneau solaire. Le tout pour un montant de 275.000 FCFA, à payer sur une période de plusieurs mois jusqu’à devenir la propriété de l’usager une fois le payement terminé. N’est-ce pas une vraie approche universelle ?

Impressions d’un acteur du développement local

« La visite sur le terrain dans le cadre de la semaine de l’énergie initiée par le gouvernement par le biais du ministère de l’énergie, sans vouloir mentir, montre que le gouvernement fait énormément d’efforts. Car sans énergie, pas de développement. Aujourd’hui nous avons remarqué la baisse et la fin du délestage. De Porto-Novo à Missérété, nous avons appris beaucoup et nous avons vu et touché du doigt les efforts fournis dans le domaine énergétique. Sur le site de Bonou dans le village de Adido, l’installation de l’énergie hors réseau par la société  »Winch Energy » a permis aux ménages d’avoir de l’énergie et en même temps la connexion internet. Ce qui a permis à ces femmes d’avoir des formations et des renforcements de capacités au sein des femmes coiffeuses et couturières pour avoir des modèles à partir de l’internet. Je suis très impressionné par cette visite, je peux dire que un travail important est en train de se faire. Je suis un agent de développement local. Je sais ce que l’énergie représente pour chaque localité. Que le gouvernement continue dans cette lancée et que surtout l’expérience de Adido dans la Commune de Bonou soit effective dans d’autres communes ou localités sur toute l’étendue du territoire national. Je vous remercie », a soutenu au micro de la rédaction de differenceinfobenin.com du Groupe de presse DIFFÉRENCE, Josaphat Cocou Dègbévi (photo), géographe et agent de développement local.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.