Press "Enter" to skip to content

Cuba :  des centaines d’étudiants manifestants du Congo menacés d’expulsion, leur gouvernement s’envole à La Havane

À La Havane, capitale du Cuba, des manifestations d’étudiants congolais deviennent de plus en plus menaçantes et sont désormais dispersées ces derniers jours. Ces étudiants étrangers n’ont rien contre leur État d’accueil. Par contre, ils sont mécontents de leur État d’origine. Ces futurs médecins congolais, en effet, réclament de leur gouvernement le versement de leurs bourses, restées impayées depuis plus de 2 ans. Et depuis plusieurs semaines, ces centaines d’étudiants du Congo le font savoir à travers des rassemblements devant l’ambassade de leur pays à La Havane. Ceci, pour réclamer le paiement des bourses, dont ils sont privés depuis 27 mois. En grève depuis deux semaines, ils boycottent les cours. Pour les autorités cubaines, la situation est embarrassante. À en croire l’État cubain, la solution à la situation revient au gouvernement congolais. Seul lui pourra résoudre le problème de ses étudiants. Il faut noter que depuis leur manifestation, les étudiants congolais n’ont fait enregistrer aucune violence. De même, pas d’intervention policière. Mais lors de la dernière manifestation, plusieurs étudiants ont été légèrement blessés. Le nombre d’étudiants d’originaire congolaise présent à Cuba depuis 2013 pour des études, est estimé à 2000.

Une vie de médecins menacée, le gouvernement du Congo se défend

D’après un communiqué du ministère cubain, le retard de paiement des étudiants du Congo est dû à des « difficultés rencontrées par le ministère de l’Education supérieure » congolais. Il faut signaler que si Cuba accueille chaque année des centaines de jeunes africains pour étudier la médecine, c’est parce que le pays est réputé pour sa qualité dans le domaine. De même, l’île communiste envoie des milliers de médecins cubains exercer sur le continent africain à l’exemple du Kenya qui en a reçu une centaine en 2018, et également en Amérique latine. Selon les chiffres officiels, l’une des toutes premières sources de devises de Cuba, avec le tourisme, serait la médecine. Selon les informations du côté de Brazzaville, le gouvernement aurait toutefois accepté de verser six mois de bourses, mais pas la totalité des mois réclamés, soit 27. Ceci après des mois de tergiversations. Mais les étudiants congolais de La Havane ont rejeté « ce compromis » de leur État. Selon ces futurs médecins congolais, « la politique des autorités congolaises est une aberration », « c’est l’avenir du pays qui est en jeu. Un pays aujourd’hui incapable de soigner sa population. », soutiennent-ils. En contre-partie de ces bourses, les étudiants congolais s’engagent à rentrer au pays qui, il faut avoir le courage de le dire, manque sérieusement d’ingénieurs et de médecins qualifiés. D’ailleurs Cuba menace. Car, si rien n’est fait et le contentieux entre La Havane et Brazzaville continue, l’île communiste pourrait décider d’expulser tous les étudiants congolais présents sur son territoire.

Une délégation du gouvernement congolais à Cuba

Prenant non seulement la menace de ses futurs médecins mais et surtout de l’État cubain au sérieux, le gouvernement du Congo s’envole à Cuba. Les dernières informations du côté de Brazzaville apprennent que les ministres en charge des Affaires étrangères, Jean Claude Gakosso, et de l’Enseignement supérieur, Bruno Jean Richard Itoua, se sont rendus à La Havane. L’objectif est de rencontrer ces étudiants congolais en médecine qui réclament le paiement de leurs bourses, pour procéder à une évaluation de la situation afin d’apporter des solutions. La délégation n’est pas seulement composée de ces deux membres du gouvernement. Des responsables du ministère congolais de la santé font aussi partie de la délégation gouvernementale. Quelques minutes avant le départ de cette mission, le ministre Jean Claude Gakosso a échangé, le 10 avril à Brazzaville, avec l’ambassadeur de Cuba en République du Congo, José Antonio Garcia Gonzalez sur le même sujet.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.