Press "Enter" to skip to content

Sauver ou restaurer Notre-Dame de Paris : Emmanuel Macron reçu 5/5 par la planète et les milliardaires français qui promettent 600 millions d’euros

Le chef de l’État français, Emmanuel Macron, avait annulé, lundi 15 avril au soir et l’a rapporté pour mardi 16 avril, son allocution prévue pour annoncer les principales mesures prises suite à l’organisation du grand débat national et surtout sur la crise des gilets jaunes qui frappe la France depuis plusieurs semaines. Mais la nature en a décidé autrement ce même lundi soir. Un incendie inédit a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris. Pas de perte en vie humaine mais les français et le monde chrétien, sont face à une cathédrale aux airs de squelette. Vu l’étendue des dégâts, l’allocution du chef de l’État français ce mardi 16 avril, s’est concentrée sur l’incendie de Notre-Dame de Paris du lundi 15 avril. Initialement prévue pour annoncer les principales mesures prises suite à l’organisation du grand débat national, Emmanuel Macron a eu une phrase à ce sujet : « Je reviendrai vers vous comme je m’y étais engagé dans les jours prochains pour que nous puissions agir collectivement suite à notre grand débat. Mais ça n’est pas le temps aujourd’hui. Demain, la politique et ses tumultes reprendront leur droit, nous le savons tous, mais le moment n’est pas encore venu. », a-t-il situé les français.

Dans son intervention très courte ce mardi 16 avril à la Nation française, en dehors de l’hommage appuyé et répété de ces dernières heures aux soldats de feu de Paris mobilisés, Emmanuel Macron n’a fait qu’une annonce à propos de la destruction du cathédrale Notre-Dame de Paris par le feu lundi 15 avril. Le plus jeune président de la République de l’histoire française, veut que Notre-Dame soit rebâtie « d’ici cinq années ». C’est-à-dire reconstruite d’ici à l’année 2024. « Nous sommes ce peuple de bâtisseur. Nous avons tant à reconstruire. Alors oui, nous rebâtirons la cathédrale Notre-Dame plus belle encore, et je veux que cela soit achevé d’ici cinq années, nous le pouvons. », a assuré le chef de l’État français. Emmanuel Macron n’est pas allé par quatre chemins pour saluer la mobilisation de donateurs pour la reconstruction de l’édifice. La courte intervention d’Emmanuel Macron ce mardi 16 avril a été terminée par ces expressions : « Il nous revient de retrouver le fil de notre projet national, celui qui nous a faits, qui nous unit : un projet humain, passionnément français ». Et Emmanuel Macron de conclure : « Françaises, Français et vous tous, étrangers qui aimez la France et qui aimez Paris, je veux vous dire que je partage votre douleur, mais que je partage aussi votre espérance. Nous avons maintenant à faire. Nous agirons et nous réussirons. Vive la République, et vive la France ». À en croire l’Élysée, le conseil des ministres de ce mercredi 17 avril sera entièrement consacré à l’incendie de Notre-Dame de Paris.

L’appel de Macron bien entendu au-delà de la France

Dans son vœu de rebâtir « d’ici cinq années » la cathédrale Notre-Dame de Paris, le chef de l’État français, Emmanuel Macron a souhaité que ça soit une participation de tous, les français en particulier. Et le monde entier l’a entendu. Car après que le garant de l’État français eut lancé un appel à dons pour reconstruire l’icône nationale française, son appel semble reçu et partagé. En effet, selon Forbes European News Editor basé à Londres, les principaux milliardaires et entreprises français se sont mobilisés pour promettre 670 millions de dollars (600 millions d’euros) pour la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris à la suite d’un incendie dévastateur lundi 15 avril. Au premier rang, le français Bernard Arnault, président-directeur général de LVMH. Celui-ci a annoncé une contribution de 226 millions de dollars, soit 200 millions d’euros. François-Henri Pinault, président de Kering (la société mère de Gucci), et son père milliardaire, François Pinault, ont annoncé ce mardi 16 avril qu’ils allaient donner 113 millions de dollars, soit 100 millions d’euros via leur société familiale, Artemis.

François-Henri Pinault, directeur général du groupe Kering, et son épouse Salma Hayek

La famille Bettencourt Meyers, qui détient un tiers de l’empire des cosmétiques L’Oréal, quant à elle, a annoncé qu’elle ferait don de 226 millions de dollars soit 200 millions d’euros via sa Fondation Bettencourt Schueller. Rappelons-le, Françoise Bettencourt Meyers, membre du conseil d’administration de L’Oréal, est la femme la plus riche du monde. Patrick Pouyanné, directeur général de Total, a tweeté que le géant pétrolier français contribuerait à hauteur de 113 millions de dollars, soit 100 millions d’euros au fonds. Le milliardaire Henry Kravis, cofondateur du groupe de capital-investissement KKR, et son épouse, Marie-Josée Kravis, ont également annoncé ce même mardi qu’ils envisageaient de donner 10 millions de dollars à la reconstruction. En ce qui concerne la municipalité de Paris, il faut partir de la cathédrale Notre-Dame pour un ensemble des églises de la capitale française. La maire de Paris, Anne Hidalgo, a donc déclaré que Paris disposait déjà de 90 millions de dollars soit un fonds de 80 millions d’euros pour la restauration des églises de la ville.

Il faut noter également l’émotion de ces français. « La famille Arnault et le groupe LVMH, solidaires de cette tragédie nationale, se sont engagés à participer à la reconstruction de cette cathédrale extraordinaire, symbole de la France, de son patrimoine et de son unité », a déclaré la famille du PDG de produit de luxe LVMH dans un communiqué. De même, la famille Arnault, dont la fortune est estimée à 91,7 milliards de dollars par Forbes, a offert les ressources de conception et d’architecture du groupe LVMH à la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Du côté du président de Kering (la société mère de Gucci), « Cette tragédie frappe tous les Français et au-delà, tous ceux attachés aux valeurs spirituelles », a déclaré François-Henri Pinault dans un communiqué . « Face à cette tragédie, chacun souhaite redonner vie à ce joyau de notre patrimoine dans les meilleurs délais. », a-t-il ajouté.

La Fondation du Patrimoine, une organisation caritative française, a lancé un appel international afin de recueillir des fonds pour le site du patrimoine mondial de l’UNESCO, partiellement détruit lors de l’incendie du lundi dernier. La première autorité de la ville capitale de France, la maire de Paris, Anne Hidalgo a, tout comme le chef de l’État français, remercié les sapeurs-pompiers de Paris pour leur travail en sauvant les célèbres clochers de la cathédrale et a annoncé son intention de créer une « grande conférence internationale de donateurs » afin de recueillir des fonds pour les travaux de reconstruction. Il est à préciser qu’une trentaine d’employés des sociétés intervenues sur le chantier de rénovation de la cathédrale le jour du drame, lundi 15 avril ainsi que des membres du personnel en charge de la sécurité de l’édifice ont été entendus par les enquêteurs ce mardi 16 avril, selon une source du parquet de Paris. La même source judiciaire précise que d’autres auditions sont prévues pour ce mercredi 17 avril. Il est très important de rappeler qu’une enquête préliminaire a été ouverte pour « destruction involontaire par incendie » par le même parquet de Paris.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.