Press "Enter" to skip to content

OHADA : Cotonou accueille la session internationale sur la mise en place d’un cursus harmonisé du diplôme d’expertise comptable

Du 23 au 26 avril 2019, se tient à Cotonou, capitale économique du Bénin, la session sur la mise en place d’un cursus harmonisé du diplôme d’expertise comptable dans l’espace de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA). Cette session s’inscrit dans l’objectif du Secrétariat Permanent de l’organisation, notamment de son premier responsable, le béninois Pr. Dorothé Cossi Sossa, d’œuvrer à l’amélioration continue de la qualité de l’information financière. La session de Cotonou sur le cursus harmonisé du diplôme d’expertise comptable entre dans le cadre du Projet d’Amélioration du Climat des Investissements (PACI) dans les pays membres de l’OHADA. Ce qui a été mis en œuvre grâce à l’apport du Groupe de la Banque mondiale.

Donc, après l’adoption, le 26 janvier 2017, de l’Acte Uniforme relatif au Droit Comptable et à l’Information Financière (AUDCIF) et celle, le 08 juin 2017, du Règlement portant harmonisation des pratiques des professionnels de la comptabilité et de l’audit, il est bien normal que le cursus harmonisé du diplôme d’expertise comptable soit mis en place. Car son action contribuera à renforcer la fiabilité de l’information financière produite dans les États membres de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA). Ainsi, durant quatre (04) jours, les experts réunis au sein de la Commission de Normalisation Comptable (CNC-OHADA), vont se concerter pour examiner les résultats de l’étude menée au sujet du cursus harmonisé du diplôme d’expertise comptable et qui ont été enrichis des observations recueillies suite à la présentation qui en a été faite à Grand-Bassam, en Côte d’Ivoire, les 07 et 08 décembre 2017. Il faut dire que la concertation a été élargie à cet effet aux représentants des Conseils Nationaux de la Comptabilité ainsi qu’aux institutions sous-régionales d’intégration économique.

Objectif visé

À en croire le Secrétariat Permanent de l’OHADA, les travaux de la session de Cotonou visent à identifier 4 choses importantes, à savoir :

  1. la meilleure approche pour disposer d’un diplôme consensuel d’expertise comptable ;
  2. le rattachement institutionnel le plus approprié ;
  3. la gouvernance inclusive et participative, avec un financement pérenne et enfin ;
  4. le rapprochement de la formation des apprenants pour garantir un renforcement tant qualitatif que quantitatif des ressources humaines.

Au cours des travaux, les experts vont également élaborer un plan d’actions visant à renforcer tles rois grandes lignes suivantes :

  • la maîtrise du nouvel AUDCIF ;
  • la mise en place du système d’assurance qualité et ;
  • l’appropriation du code d’éthique et de déontologie des professionnels du chiffre.

Il faut noter la joie du Secrétaire Permanent de l’OHADA à l’occasion de la cérémonie d’ouverture des travaux. Le Pr. Dorothé Cossi Sossa, s’est félicité de la présence des 17 États membres de l’Organisation et des institutions sous-régionales d’intégration économique à savoir la Communauté des Etats de l’Afrique Centrale (CEMAC) et notamment de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA). Le béninois qui quittera d’ici quelques mois la tête du Secrétariat de l’OHADA, a renouvelé toute sa gratitude à l’endroit du Groupe de la Banque mondiale, dont « le soutien déterminant a permis l’organisation de cette session », a reconnu l’ex-ministre béninois de la Justice, le Pr. Dorothé Cossi Sossa. La cérémonie d’ouverture des travaux a pris fin sur une photo de famille du Secrétaire Permanent de l’OHADA avec les experts.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.