Press "Enter" to skip to content

Législatives 2019 : aucune perte en vie humaine, le ministre Sacca Lafia reconnaissant envers les forces de l’ordre public

La première élection à deux (02) partis politiques a eu lieu au Bénin. Un avancement politique qui n’aura pas été une réussite sans la participation professionnelle des forces de l’ordre public. Ces élections législatives de tous les tournants ont été un vrai test politique tant pour l’exécutif que pour son appareil sécuritaire. La Police Républicaine a été affirmative sur son premier exercice républicain depuis le 1er janvier 2018, date de sa naissance avec la fusion de la gendarmerie et la police nationale. Dès les premières minutes après la fermeture des bureaux de vote, le ministre de l’intérieur du Bénin, M. Sacca Lafia, était face à la presse pour faire un bilan sur la journée du dimanche 28 avril 2019 où les législatives ont été organisées dans le pays. Voir aussi le communiqué officiel du ministre de l’intérieur au terme du scrutin législatif.

À en croire le premier gardien de la paix au Bénin, le scrutin législatif de ce dimanche a été fortement perturbé par certains individus mal intentionnés. Selon sa déclaration, « ces derniers ont attaqué au Centre et dans le Nord du pays, les bureaux de vote, la police républicaine, la presse, et les citoyens. Ces hors-la-loi ont entrepris de barrer la route pour bloquer la circulation. », a déclaré Sacca Lafia. À entendre le ministre de l’intérieur béninois, « des agents de la police républicaine ont été blessés par des armes de fabrication artisanale à Savé et des journalistes attaqués à Tchaourou. », a-t-il ajouté.

Aucune perte en vie humaine… satisfecit aux flics

La déclaration du ministre de l’intérieur, de la sécurité publique et des cultes béninois a pris en contre-pied la déclarations de la Plateforme électorale des Organisations de la société civile (OSC). Sacca Lafia n’a pas bégayé pour préciser qu’ »aucune perte en vie humaine n’est à déplorer » lors de ce scrutin législatif du dimanche 28 avril 2019.  Par contre, le ministre a indiqué que la faible affluence notée dans les bureaux de vote « est liée, aux diverses menaces proférées sur les réseaux sociaux. », a confié Sacca Lafia. « Ces messages ont dissuadé les électeurs à se rendre aux urnes, a-t-il martelé. Avant de terminer sa déclaration, le premier des flics n’est pas allé par quatre chemins pour décerner son satisfecit « aux forces de défense et de sécurité qui ont veillé scrupuleusement au maintien de l’ordre. », a reconnu Sacca Lafia avant de souligner qu’ »elles ont assuré la sécurité des citoyens et fait face à la situation avec le professionnalisme ».

Le peuple béninois doit être fier de ses forces de l’ordre public et collaborer avec elles pour plus de sécurité, de quiétude et de la préservation de la paix, et surtout des acquis démocratiques du Bénin.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.