Press "Enter" to skip to content

Législatives 2019 : dans sa commune natale, Tchaourou, l’ex-chef de l’État Boni Yayi et les populations n’ont pas voté ce dimanche 28 avril

Photo de Yanick Folly, de l’Agence France-Presse – Une agente de la Commission Électorale Nationale Autonome (CENA) à Cotonou, ce dimanche 28 avril 2019

Le peuple béninois était appelé ce dimanche 28 avril 2019 pour élire ses représentants, histoire de renouveler le parlement béninois. Ce scrutin a connu un faible taux de participation dans plusieurs villes du Bénin. Justement à propos du taux de participation, après plus de 12 heures de la fermeture des bureaux de vote, il est difficile pour la Commission Électorale Nationale Autonome (CENA), l’organe chargé d’organiser les élections au Bénin, de donner un chiffre précis sur le taux de participation du scrutin législatif de ce dimanche 28 avril 2019. Et ceci pour plusieurs raisons.

À Porto-Novo, la capitale du Bénin, le taux de participation devrait avoisiner 10%. Par exemple, sur près de 460 inscrits dans l’un des bureaux de vote, environ 60 portonoviens ont exprimé leur vote, soit 13%. Porto-Novo est, faut-il le rappeler, le fief du parti du président sortant de la 7ème législature de l’Assemblée nationale béninoise, et allié au pouvoir. Mais le Parti du Renouveau Démocratique (PRD) de Me Adrien Houngbédji, n’a pas été qualifié d’après la loi électorale en vigueur dans le pays. Ce constat de faible taux de participation est ainsi une réponse à l’appel de boycott « pas d’élection sans PRD » lancé ces derniers jours.

Il n’y a pas eu de vote à Tchaourou

De Porto-Novo (sud), en allant à Djougou (nord) qui compte huit (08) arrondissements dont seuls trois (03) ont vu leurs populations aller voter ce dimanche, un très amer constat a retenu l’attention du peuple béninois à Tchaourou (centre), une ville à un peu plus de 340 kilomètres de la capitale du Bénin. Dans cette commune natale de l’ex-chef d’État béninois, Boni Yayi, le vote n’a pas eu lieu ce dimanche 28 avril 2019. En effet, l’abstention en signe de protestation du parti des Forces Cauris pour un Bénin Emergeant (FCBE) de l’ex-chef d’Etat, Boni Yayi, a laissé place à la violence.

Plusieurs bureaux de vote ont été saccagés. Des faits qui ont mis à mal le démarrage et le déroulement du vote. L’ampleur de la situation a obligé la CENA d’ordonner à ses représentants dans la commune de trouver refuge au commissariat de l’unité de la police Républicaine, histoire de protéger le matériel électoral. Finalement, Boni Yayi et les populations de Tchaourou n’ont pas voté ce dimanche 28 avril 2019 pour les législatives. Il faut aussi noter que des incidents ont été également signalé à Tourou et Parakou, les villes environnantes de Tchaourou.

Pendant qu’un faible taux de participation a été enregistré dans ces régions, un autre constat présente un taux de participation estimé à 38% dans la commune d’Avrankou (sud-est), située à 27 kilomètre de Porto-Novo et ville natale de la première Dame du Bénin, Claudine Talon.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.