Press "Enter" to skip to content

CAN Égypte 2019 : pour son premier match face au Ghana le 25 juin, le Bénin sera privé de son capitaine Sèssègnon

Il ne l’a pas lâché depuis le mardi 16 octobre 2018. Ce jour-là, le Bénin jouait la 4ème journée des éliminatoires contre les Fennecs d’Algérie au stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou de Cotonou. Le capitaine emblématique des Écureuils du Bénin, Stéphane Sèssègnon était sorti suite à un carton rouge. Le dossard 17 du « Onze national » avait été donc suspendu par la Confédération Africaine de Football (CAF) pour deux rencontres internationales. À cet effet, les rencontres Gambie # Bénin et Bénin # Togo, respectivement 5ème et 6ème journée des éliminatoires, ont été la purge de la peine du capitaine. Malgré son absence au sein des Écureuils face aux Éperviers du Togo lors de la 6ème et dernière journée, le Bénin a battu de la plus belle manière le Togo d’Emmanuel Adébayor (2-1).

Mais Sèssègnon ne jouera pas le premier match du Bénin à la CAN

Après avoir purgé sa peine de deux rencontres sur le banc des Écureuils, le capitaine des Écureuils se voyait déjà jouer les rencontres du Bénin à la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football qui se déroule avec 24 équipes cette édition en Égypte dès le mois de juin. L’ancien dossard 10 du Paris Saint Germain, Stéphane Sèssègnon, avait cru finir avec les cartons de la CAF. Malheureusement pour lui, un carton l’a rattrapé. Le capitaine des Écureuils sera suspendu pour une troisième rencontre. C’est bien ce qu’on peut retenir dans la correspondance adressée à la Fédération Béninoise de Football (FBF), il y a juste quelques jours par la Confédération Africaine de Football pour lui notifier la suspension du capitaine pour une troisième rencontre.

Les raisons

Vu qu’un joueur qui reçoit un carton rouge est d’office suspendu pour deux rencontres successives selon les dispositions de la FIFA, les acteurs et le peuple sportif amoureux du sport roi au Bénin, et surtout les fans du capitaine des Écureuils du Bénin, se posent sans cesse la question de savoir pourquoi Stéphane Sèssègnon devrait manquer une prochain rencontre ? La question était attendue par la CAF. L’instance du football sur le continent s’est justifié. Dans sa correspondance aux dirigeants du football au Bénin, la CAF à évoqué un ancien carton jaune. Cette carton a été prise par le dossard 17 des Écureuils du Bénin à l’occasion d’une rencontre antérieure lors des éliminatoires de la même CAN 2019.

Une explication dont la FBF a pris acte et se prépare d’ores et déjà pour motiver le sélectionneur national des Écureuils, le français Michel Dussuyer, qui va devoir mettre en ordre de bataille l’équipe sans Sèssègnon face au Ghana des frères Ayew. Ce sera la rencontre du premier pas de voyage de la compétition à 24 équipes, le mardi 25 juin prochain à Ismaïla en Égypte. Il est à souligner que le coach des Écureuils du Bénin a appris la nouvelle depuis l’extérieur du pays et déjà ce mercredi 1er mai, il rentre, non pas pour la fête du travail mais pour attaquer sa feuille de route dans le cadre de la préparation du « Onze national » avant le son de cloche des hostilités de la première Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football à 24 nations que l’Égypte de Salah a le privilège d’accueillir du 21 juin au 19 juillet 2019.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.