Press "Enter" to skip to content

1er mai : les travailleurs présentent leurs cahiers de doléances au gouvernement du Bénin et adressent un message fort à Patrice Talon

Nous sommes le 1er mai. C’est la journée des travailleurs. Au Bénin, ce mercredi 1er mai a été le moment idéal pour les Secrétaires Généraux des Centrales et Confédérations Syndicales d’échanger avec le gouvernement. Ce mercredi, à l’Infosec de Cotonou, les travailleurs ont remis leurs cahiers de doléances au Ministre du Travail et de la Fonction Publique, Adidjatou Mathys. En somme, les doléances des organisations syndicales des travailleurs au Bénin à savoir la CGTB, la CSA-Bénin, la COSI-Bénin, l’UNSTB, la CSUB et la CSPIB.

C’est par la voix du Secrétaire Général de l’Union Nationale des Syndicats des Travailleurs du Bénin (UNSTB), Emmanuel Zounon, que les revendications majeures des organisations syndicales des travailleurs ont été portées à la connaissance du gouvernement béninois. Les préoccupations importantes des travailleurs béninois sont les suivantes :

  • La hiérarchisation des salaires ;
  • l’augmentation du SMIG, pour soulager les travailleurs au revenu les plus faibles ;
  • la fin du calvaire des travailleurs qui attendent la coordination entre la Caisse Nationale de Sécurité Sociale et le Fonds National de Retraite du Bénin et enfin ;
  • la publication des résultats de l’audit de l’opération de renversement.

Outre ces principaux points, les organisations syndicales des travailleurs au Bénin ont vivement invité le gouvernement à satisfaire non seulement l’espoir des travailleurs mais et surtout d’adopter la bonne approche pour un dialogue social efficace pour la nation béninoise. Les organisations syndicales des travailleurs au Bénin ne sont pas allées par quatre chemins pour demander au gouvernement béninois de respecter les engagements qui sont consignés dans la charte nationale du dialogue social. Selon elles, si le gouvernement arrivait à respecter cela, les nombreuses revendications de ces dernières trouveront un début d’application.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un message fort au chef de l’État béninois

En face de leur ministre de tutelle, les organisations syndicales des travailleurs n’ont pas bégayé pour adresser leur message au chef du gouvernement béninois, le président Patrice Talon. Dans le message, elles demandent au premier magistrat du pays de « jouer sa partition afin de sortir le peuple béninois de la situation de psychose qu’il vit depuis le début du processus électoral ». Pour les avoir entendu attentivement, la Ministre du Travail et de la Fonction Publique, a réaffirmé sans ambages la volonté du gouvernement du Bénin à « poursuivre ses efforts dans la perspective de satisfaire les revendications collectives des travailleurs tant qu’elles seront objectives et pertinentes sur la base des ressources publiques disponibles ». La ministre Adidjatou Mathys n’a pas du tout oublié de rassurer les travailleurs béninois. « La préoccupation majeure du Président Patrice Talon et de son Gouvernement est d’œuvrer ensemble avec tous les citoyens, pour le développement du Bénin et en faire une Nation prospère et de mieux-être. », a confié la première femme à avoir occupé le poste du ministre de l’Economie et des Finances au Bénin. « Nous devons, dans l’union, le travail mais aussi dans la stabilité sociale, continuer de faire avancer le Bénin sur la voie du développement. », a martelé Adidjatou Mathys.

La ministre a rappelé aux responsables syndicaux ce qui leur revient à faire. Elle leur a demandé d' »inculquer aux travailleurs de tous les secteurs d’activités, le sens du devoir afin qu’ils accomplissent avec abnégation et probité leurs obligations professionnelles. », a-t-elle confié. Quand l’heure de prendre congé de ses pairs est arrivée, la Ministre Adidjatou Mathys n’est pas allé par le dos de la cuillère pour réitérer son engagement personnel et celui du gouvernement auquel elle appartient depuis trois (03) ans, de ne ménager aucun effort pour « la consolidation du dialogue social et la culture de la négociation collective au Bénin. », a conclu Adidjatou Mathys. Il est à souligner que ce mercredi 1er mai 2019, a été un vrai jour de fête pour les organisations syndicales des travailleurs au Bénin et la Ministre du Travail et de la Fonction Publique, Adidjatou Mathys, représentant le gouvernement du Bénin.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.