Press "Enter" to skip to content

Présidence de l’Assemblée nationale : Abdoulaye Bio Tchané n’est pas favori pour succéder à Me Adrien Houngbédji

(Photo : Abdoulaye Bio Tchané et Adrien Houngbédji lors des célébrations de la fête nationale en 2017 – Source : Présidence du Bénin)

Depuis la naissance du parti Bloc Républicain le 8 décembre 2018 à Parakou et la présence dans le bureau politique du ministre d’État béninois chargé du Plan et du Développement, les pressentiments de la classe politique béninoise n’ont pas tenu compte du résultat du scrutin une fois la candidature d’Abdoulaye Bio Tchané validée. Après la tenue effective des élections législatives contestées du dimanche 28 avril 2019 par l’opposition pour son absence, et dont les résultats ont été validés par la Cour constitutionnelle, le parti Bloc Républicain a trahi le secret des républicains.

L’Assemblée nationale huitième (8ème) législature se prépare pour être officiellement installée dans 48h. En dehors des formalités administratives auxquels les nouveaux élus députés se conforment depuis ce lundi 13 mai, une installation dans une autre fait murmurer les nouveaux parlementaires béninois. Ce jeudi 16 mai, à la même occasion de l’installation de la nouvelle Assemblée nationale huitième (8ème) législature, les membres du bureau de l’Assemblée nationale seront également installés. Pour le poste du N°1 de ces parlementaires béninois, plusieurs noms sont avancés pour en prendre la présidence. C’est justement à ce niveau que le nom de l’ancien directeur Afrique du FMI, Abdoulaye Bio Tchané, était sur les lèvres comme le favori pour succéder à Me Adrien Houngbédji, en tant que la deuxième personnalité du Bénin.

Si l’on s’en tenait aux résultats sortis des urnes et validés par la haute juridiction du pays, l’ex-candidat à la dernière élection présidentielle, ne peut pas postuler à la présidence de l’Assemblée nationale. Et pour cause, en dehors du problème de leadership qui crée beaucoup de critiques autour d’ABT, son parti, le Bloc Républicain, a recueilli 36 sièges contrairement à son rival jumeaux, l’Union Progressiste qui fait main mise sur 47 sièges. Logiquement, le prochain président de l’Assemblée nationale du Bénin huitième (8ème) législature viendrait de ce dernier parti. Ce qui est certain, s’il n’arrivait pas à prendre le perchoir du nouveau parlement béninois, Abdoulaye Bio Tchané se contentera de son actuel poste ministériel où il dirige le plan du développement du Bénin depuis trois (03) ans aux côtés du chef du gouvernement, le président Patrice Talon.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.