Press "Enter" to skip to content

Togo : la Société Générale réclame à l’État le reste des 10 milliards de francs CFA de ses créances liées à la société CECO

(Photo : le siège social de la société CECO BTP à Lomé – Source : Togo Actualité)

À Lomé, la monnaie se fait rare entre la Société Générale et le gouvernement. En effet, la succursale du groupe bancaire Société Générale à Lomé a des difficultés pour entrer en possession de ce qu’il a prêté à l’État togolais. Dans la réalisation de certains travaux d’infrastructures portuaires au Port Autonome de Lomé (PAL), le gouvernement du Togo a fait un emprunt de 10 milliards de francs CFA au près de la Société Générale Togo.

Mais il s’est fait que cette institution financière peine toujours à recouvrer la totalité dudit montant. Il faut préciser que les 10 milliards de francs CFA sont un engagement à CECO BTP pour garantir à cette société togolaise l’exécution de plusieurs chantiers sur le Port Autonome de Lomé (PAL). Dans le but de vite boucler le dossier, le Directeur général de la Société Générale Togo, Moyémé Baniab, a entrepris des négociations entre l’État togolais dirigé de main de fer par le président Faure Gnassingbé, et son groupe.

C’était un rescousse en fait, car en ce moment là, CECO BTP, qui a la garantie du gouvernement du Togo, était confronté à de sérieuses tensions de trésorerie. Il faut souligner que cette manière de traiter a déjà permis à la succursale du groupe bancaire de recouvrer un peu plus de deux cinquième, soit 2,5 milliards de francs CFA de ses 10 milliards de francs CFA.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.