Press "Enter" to skip to content

BAD : plus de 13 milliards de francs CFA pour appuyer le Bénin dans le financement de trois projets

(Photo : le Ministre de l’Économie et des Finances, Romuald Wadagni, et John Andrianarisata, Représentant Résident du Groupe de la BAD en janvier 2019 – Source : Gouvernement du Bénin)

Les institutions financières continentales et internationales continuent d’exprimer toute leur confiance à l’État béninois. Ceci pour la rigueur dans la gestion financière et économique du pays par le chef du gouvernement, le président béninois Patrice Talon. Et pour preuve, trois projets d’envergure du Programme d’Action du Gouvernement (PAG) du Bénin viennent d’être fortement soutenus par la Banque Africaine de Développement (BAD), à savoir :

  • le Projet d’Appui au Développement de la Filière Anacarde et de l’Entreprenariat Agricole (PADEFA-ENA) ;
  • le Projet de réhabilitation de la route Lomé-Cotonou (phase 2) et ;
  • le Projet de protection côtière (Bénin-Togo).

Ces projets ont donc bénéficié d’un don d’un peu plus de six milliards, soit 6.430.142.530 de francs CFA. Pour les mêmes projets, le gouvernement du Bénin obtient un prêt de la même institution financière africaine d’un montant de plus de cinq milliards, soit 5.770.994.960 de francs CFA. C’était lors de la signature de trois accords de financement du groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) procédé par le ministre de l’Economie et des Finances du Bénin, Romuald Wadagni à Cotonou le vendredi 07 mai 2019.

Grâce à ces appuis financiers, ces projets phares du PAG seront exécutés au grand bonheur du peuple béninois. Car, faut-il le rappeler que, le projet de réhabilitation de la route Lomé-Cotonou (phase 2) et de protection côtière (Bénin-Togo) ont pour but de renforcer l’intégration régionale, dynamiser la croissance des échanges intra-régionaux et améliorer la protection des côtes marines béninoises et togolaises. En ce qui concerne le Projet d’Appui au Développement de la Filière Anacarde et de l’Entreprenariat Agricole (PADEFA-ENA), il vise à contribuer à l’accroissement durable des revenus des acteurs et la productivité de la filière anacarde dans le pôle de développement agricole N°4.

À en croire la Banque Africaine de Développement, l’institution apprend que la croissance du Produit Intérieur Bruit (PIB) réel du Bénin a été estimée à 6,0 % en 2018, contre 5,4 % en 2017. Et ceci s’explique par les bonnes performances du pays dans le secteur de l’agriculture, en particulier du coton (+5,6 %), le secteur industriel (+6,7 %), tiré par les usines d’égrenage (+18 %) et du secteur du bâtiment et des travaux publics (+8,5 %)

One Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.