Press "Enter" to skip to content

Coopération économique : entre la BAD et le Bénin, c’est une affaire d’arbre et d’écorce

(Photo : John Andrianarisata, Représentant Résident du Groupe de la BAD au Bénin)

Depuis le 19 octobre 1972 où la BAD a approuvé la première opération du Bénin sur le Projet d’appui à l’irrigation de la Vallée de l’Ouémé, d’un montant total de financement de près de 850 milliards de francs CFA, les relations entre l’institution financière et le pays sont toujours restées au beau fixe jusqu’à nos jours. C’est ce qu’on peut retenir de la rencontre d’information avec des journalistes et la société civile qu’a organisé par le Responsable bureau-pays du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) au Bénin, Dr John Andrianarisata, à Cotonou ce lundi 20 mai dans les locaux du bureau de la Banque dans la ville capitale économique du Bénin.

Les échanges ont porté sur :

  • le rôle et les interventions de la Banque au Bénin ;
  • l’organisation du 27 au 31 mai de la Revue combinée à mi-parcours du Document de Stratégie Pays (DSP) pour la période 2017-2021 ainsi que la revue de la Performance du Portefeuille Pays au titre de l’année 2019 et ;
  • la tenue du 11 au 14 juin prochain en Guinée équatoriale, des Assemblées annuelles du Groupe de la BAD.

À l’entame des échanges, le Responsable bureau-pays du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) au Bénin n’a pas du tout caché sa joie d’échanger avec des journalistes béninois. Dr John Andrianarisata a d’ailleurs dit compter sur ces derniers pour jeter la lumière sur la BAD et son rôle, ses relations avec le Bénin, sans oublier les retombées de leur coopération jusque-là moins connu des béninois. En faisant savoir que le Bénin est membre à part entière de la BAD, Dr Andrianarisata a expliqué que le pays bénéficie depuis longtemps des financements de l’institution financière. La preuve, le portefeuille actif de la Banque au Bénin, à la date d’aujourd’hui, comprend quinze (15) opérations du secteur public avec un total d’engagement de plus de 250 milliards de francs CFA. Depuis l’avènement du gouvernement du Nouveau Départ, de 2016 à 2018, les engagements nets de la BAD au Bénin ont été revu en hausse, soit multipliés par 2,8 par rapport à la période précédente. Ce qui se traduit par un bond de 90 milliards à 250 milliards de francs CFA.

La Banque Africaine de Développement (BAD) intervient prioritairement dans six (06) secteurs au Bénin, à savoir :

  • le transport ;
  • l’agriculture ;
  • l’énergie ;
  • la gouvernance ;
  • l’eau et assainissement et enfin ;
  • le multi-secteur social.

Ces interventions de la BAD sont remarquables sur le terrain avec des réalisations palpables. Entre autres réalisations, on peut citer la passerelle de Ouidah ; le poste de contrôle juxtaposé de Hilla-Condji en construction ; le projet de transport urbain de Parakou ; et bien d’autres comme l’appui à un groupement féminin spécialisé dans le maraîchage dans la commune de N’Dali. Ce dernier point, il est important de le préciser, a permis aux bénéficiaires non seulement de supporter les charges sociales de leurs enfants mais et surtout d’améliorer les conditions de vie de ces derniers et aussi celles de tout ceux qui les touchent.

D’autres points abordés comme le document de Stratégie Pays (DSP) 2017-2021

Le Responsable bureau-pays du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) au Bénin, Dr John Andrianarisata, a également entretenu les professionnels des médias et les acteurs de la société civile sur la tenue, la semaine prochaine, de la Revue combinée à mi-parcours du Document de Stratégie Pays (DSP) pour la période 2017-2021, et la Revue de la Performance du Portefeuille Pays. La coopération entre la BAD et le Bénin est actuellement régie par le Document de Stratégie Pays (DSP). Ce document court sur une période de quatre (04) ans, soit de 2017 à 2021. Ledit document vise principalement à permettre la transformation structurelle de l’économie béninoise pour une croissance inclusive génératrice d’emplois décents, avec une assurance de la transition vers une économie verte. « Le Document de Stratégie Pays n’est pas écrit par la BAD. Il s’aligne avec les politiques en cours. Actuellement il y a le Programme d’actions du gouvernement, et il s’aligne sur les projets qui y sont identifiés », a affirmé le Responsable bureau-pays du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) au Bénin.

Alors, dès la semaine prochaine, du 27 au 31 mai, le DSP sera donc évalué sur les progrès accomplis. Ce sera un bilan à mi-parcours de la mise en œuvre du Document de Stratégie Pays (DSP). Ce sera également l’occasion d’analyser la performance du portefeuille des projets financés par l’institution financière au Bénin de même que les progrès accomplis en matière d’exécution du Plan d’amélioration de la performance du portefeuille. La même revue permettra d’analyser la pertinence de la stratégie de la BAD pour la période restante 2020-2021. Il faut noter pour finir que du 11 au 14 juin 2019, sont organisées à Malabo, les Assemblées Annuelles du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD). « L’Intégration régionale pour la prospérité économique de l’Afrique » est le thème autour duquel environ 3 000 participants vont échanger sur l’apport du groupe bancaire dans l’intégration économique régionale.

Retrouvez ici l’intégralité du communiqué de presse qui a sanctionné la rencontre du Dr John Andrianarisata et la presse béninoise à Cotonou ce lundi 20 mai 2019.

Communique-presse-BAD-Cooperation-Benin

 

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.