Press "Enter" to skip to content

Ministère de l’énergie : Dona Jean-Claude Houssou concrétise encore une autre priorité du chef de l’État

(Photo : Installation de la Cellule Genre et Développement du Ministère de l’Energie du Bénin)

Même si au Palais des Gouverneurs à Porto-Novo, on note une régression à l’hémicycle avec six (06) femmes sur 83 élus députés déclarés par la Cour Constitutionnelle (avant l’installation et l’arrivée de la suppléante de Sacca Lafia) pour la huitième (8ème) législature contre sept (07) pour la précédente, la promotion du genre est et demeure une priorité pour le chef de l’État béninois, Patrice Talon. Il faut dire que les réformes dans ce domaine sont au début et il va falloir attendre leur pérennisation dans l’avenir pour apprécier la promotion de genre dans tout le Bénin. Mais un homme qui incarne ces valeurs républicaines, vient de marquer cette appréciation dans son département ministériel. Le ministère de l’énergie a à sa tête, un homme à vrai dire, apolitique. Mais sa capacité, sa connaissance et maîtrise, et ses expériences d’avoir contribué trois décennies durant à la réussite totale de l’énergie électrique en Europe, notamment en France, l’ont obligé à se retrouver dans un gouvernement dirigé aussi par un homme apolitique qui voit la politique autrement et le faire déjà depuis trois ans.

Déterminé à jeter la lumière sur les actions du chef de l’État béninois, Patrice Talon, le ministre Dona Jean-Claude Houssou, comme il le fait depuis trois ans, vient de rendre effective la politique nationale de promotion du genre au ministère de l’énergie. Ce mardi 21 mai, à l’INFOSEC de Cotonou, Dona Jean-Claude Houssou a installé officiellement les membres de la Cellule Genre et Développement du Ministère de l’Energie (CGD/ME). La cérémonie qui a permis à l’installation de la CGD/ME a connu la présence d’un autre membre du gouvernement du Bénin, à savoir la Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance, Madame Bintou Chabi Adam. La présence de cette dernière est bien importante, en ce sens que sans la femme dans le système électrique généré par une énergie de qualité, quantité, durable, accessible et à moindre coût, les 52% de la population béninoise ne seront socialement pas épanouies à travers leurs activités génératrices de revenus.

L’autre présence très remarquable qu’il faut signaler est celle des Partenaires Techniques et Financiers (PTF), que le ministre Dona Jean-Claude Houssou a rebaptisé « Partenaires Techniques aux Développements ». Ces Partenaires ont été conduits par le Coordonnateur national du MCA-BENIN 2, le béninois Gabriel Dégbègni. À ce niveau, le chemin de l’information qui fait la différence au Bénin au Groupe de presse DIFFÉRENCE, nous oblige de préciser que dans le cadre des travaux de conception et de construction des bâtiments devant abriter le Centre National de Contrôle de la Distribution ou Dispatching (Centre principal à Akassato et Centre de repli à Bohicon), le processus de passation des marchés est entièrement finalisé et le contrat a été déjà signé avec le Groupement PLAN LIBRE /SEIB/ENSBTP. N’est-ce pas aussi un terrain de la promotion de la dimension Genre ?

Veille à l’intégration des préoccupations relatives au genre

Le Secrétaire Général du Ministère de l’Énergie (SG/ME), en est déjà certain. « Depuis votre entrée au Gouvernement, vous n’avez cessé de vous préoccuper de la situation de toutes les couches vulnérables à la discrimination négative dans toutes vos actions. Tout votre souhait est de voir tout le monde avoir accès à l’énergie sur tous ces formes », a exprimé Jean-Claude Gbodogbè dans son mot de bienvenue aux participants et surtout à l’endroit de son Homo chef, le ministre Dona Jean-Claude Houssou pour avoir concrétisé cette priorité du chef de l’État béninois, Patrice Talon dans leur ministère. Avant les mots de remerciements et reconnaissance de la gente féminine présentés par la ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance, à l’endroit du ministre de l’Energie, les PTF, fiers d’une telle action du développement, se sont empressés pour féliciter le ministre Dona Jean-Claude Houssou. À entendre le Coordonnateur national du MCA-BENIN 2, Gabriel Dégbègni, « le genre et l’inclusion sociale doivent occuper une place importante dans la conception et la mise en œuvre des activités planifiées ». Et la ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance, Bintou Chabi Adam, de transmettre la gratitude des femmes à son collègue. « Cette mise en place permettra de régler les difficultés notées dans la considération de la femme en matière de l’Énergie. » a-t-elle reconnue.

Le ministre Dona Jean-Claude Houssou, malgré qu’il dépense beaucoup d’énergie dans l’accomplissement des actions au profit du peuple, a toujours un réservoir dans lequel il puise pour retourner l’ascenseur à ces différents acteurs qui le congratulent, pour leur repréciser ses nobles ambitions en dehors de celles du gouvernement et de son chef, le président Patrice Talon. Il leur a, d’entrée, souligné une erreur. « Se focaliser sur une partie de la société constitue une grave erreur, un manquement à la performance. Le travail de mise en œuvre équitable des choses doit être au rendez-vous dans notre pays. » « L’exclusion de certaines catégories d’acteurs (…) dans le processus de prise de décision, particulièrement dans le secteur de l’énergie, augmente les difficultés et exacerbe les inégalités et empêche un vrai développement accéléré et durable. », a ajouté le ministre Dona Jean-Claude Houssou. Pour cela, « les membres de la Cellule Genre et Développement du Ministère de l’Énergie veilleront à l’intégration des préoccupations relatives au genre dans les documents d’orientation stratégique et autres. Il leur a demandé de « jouer pleinement et consciencieusement leur rôle afin de contribuer à relever le défi du genre dans le secteur et profiter de l’occasion pour contaminer les autres ministères à installer cette cellule en leur sein. » Ce qui nous permet d’affirmer sans ambages que c’est cela l’intérêt accordé à la réduction des inégalités basées sur le genre dans le secteur de l’énergie.

À la fin des travaux, la Cellule Genre et Développement du Ministère de l’Énergie (CGD/ME), a été placée sous la direction de Anne-Marie Gnancadja. Comme il faut s’y attendre, la CGD/ME est majoritairement composée de femmes, mais avec une présence de quelques hommes, ne serait-ce que pour un regard d’assistance. Il faut noter que l’installation officiellement des membres de la Cellule Genre et Développement du Ministère de l’Energie (CGD/ME) a pris fin sur une récompense symbolique des femmes au ministre de l’énergie béninois, Dona Jean-Claude Houssou. Ce que ce dernier a reçu avec son sourire légendaire.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.