Press "Enter" to skip to content

Palais des Gouverneurs : les députés béninois dans les Parlements régionaux désignés ce mardi

(Photo : les députés de la huitième (8ème) législature du Bénin, le jour de leur investiture)

Ce mardi 28 mai, les députés de la huitième (8ème) législature se donnent rendez-vous au Palais des Gouverneurs à Porto-Novo pour une plénière. Beaucoup de points sont inscrits à l’ordre du jour de cette plénière. Parmi lesquels il y aura la désignation des députés béninois qui vont représenter l’institution dans les Parlements régionaux. Ce travail sera fait sur la base de la proposition d’un champ de répartition élaboré et présenté par la Commission des Lois et des Droits de l’Homme. Ensuite, les élus du peuple vont procéder à la désignation des députés qui vont représenter le législatif béninois dans les trois Parlements régionaux en suivant deux alternatives :

  1. Procéder au respect de la pratique parlementaire en tenant compte des deux groupes parlementaires Bloc Républicain et Union Progressiste ;
  2. Évoluer dans la pratique parlementaire en priorisant les anciens députés, élus pour le compte la 8ème législature et qui sont membres de ces Parlements.

Ce sont bien là les deux alternatives. Ce faisant, l’institution parlementaire béninoise aura la tâche facile de bien suivre les chantiers en cours. Faut-il le rappeler, que pour le compte de la législature installée le 16 mai dernier, certains membres des parlements n’ont pas pu conserver leur siège à l’hémicycle. Ce qui donne la chance à d’autres de quérir de nouvelles expériences parlementaires autres que celles béninoises au Comité Interparlementaire de l’Union Économique Monétaire Ouest-Africaine (CIP-UEMOA) ; du Parlement de la CEDEAO et enfin au Parlement Panafricain.

Désignation dans les institutions béninoises et installation de Benoît Assouan Dègla

Outre ces institutions régionales, les députés vont aussi procéder aux désignations des représentants au sein des institutions béninoises. La première est la Haute Cour de Justice. Dans cette juridiction compétente pour juger les présidents de la République, les ministres et les députés, 6 parlementaires vont siéger avec 3 députés des deux groupes parlementaires. Au Cos-Lepi, 9 députés, soit 5 pour l’Union Progressiste et 4 pour le Bloc Républicain. Puis à la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés. Là, 3 députés dont 2 issus de l’Union Progressiste et 1 du Bloc Républicain vont être désignés. En dehors de cela, l’Union Progressiste désigne une personne ressource qualifiée et de même pour le Bloc Républicain, soit deux personnes ressources.

Il faut noter qu’avant d’entamer les travaux de la plénière, les nouveaux députés, les suppléants des ministres et députés démissionnaires notamment seront installés dans leurs fonctions de députés huitième (8ème) législature. L’installation qui va marquer l’évènement ce mardi, sera celle de l’ancien député septième (7ème) législature, Benoît Assouan Dègla, élu dans la 10ème Circonscription électorale. L’ancien ministre de l’intérieur du gouvernement défunt a été rétabli dans ses droits par la Cour constitutionnelle. L’honorable Benoît Assouan Dègla a été l’artisan de la levée d’immunité parlementaire des députés lors de la législature précédente.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.