Press "Enter" to skip to content

Centrale thermique de 25 MW : le gouvernement du Bénin accorde la construction à la société Genesis Energy

Permettre au Bénin de respirer énergétiquement sans être sous l’oxygène d’un autre pays. C’est bien le souci principal du gouvernement du Bénin dirigé par le président Patrice Talon. Et depuis trois ans, les efforts consentis dans ce secteur énergétique par la détermination du ministre de l’énergie béninois, Dona Jean-Claude Houssou, pour son autonomisation n’est plus à démontrer. Les efforts se font remarquer chaque jour que Dieu fait.

Et pour preuve, le gouvernement béninois a décidé lors de sa rencontre hebdomadaire du mercredi 29 mai dernier, d’autoriser la conclusion d’une convention de concession et d’un contrat d’achat d’énergie, relatifs à la construction d’une centrale thermique de 25 MW avec la société Genesis Energy. Il est important de noter que la réalisation de cette centrale de 25 MW est une expression de la volonté des autorités béninoises de doter le Bénin non seulement d’une énergie de quantité, de qualité, accessible mais et surtout à moindre coût afin de faire mettre l’énergie au cœur de ce pays, désormais terre d’opportunité grâce au chef de l’État béninois, Patrice Talon. Aujourd’hui au Bénin, le délestage est une histoire derrière les béninois en seulement trois ans.

Une fois cette autorisation accordée en Conseil des ministres, des instructions ont été données aux ministres concernés pour prendre les dispositions utiles afin de faciliter le développement du projet de la centrale thermique à turbine dual fuel, sur le site de Maria-Gléta 1, dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP) en régime Build–own–operate–transfer (BOOT) ou Construction-possession-exploitation-transfert en français.

Rappelons-le que la réalisation de cette centrale de 25 MW vient en complément des 127 MW de Togba (ex Maria-Gléta 2) actuellement en construction. Cette décision du gouvernement de Patrice Talon témoigne dada, l’approche universelle de l’énergie électrique au Bénin. Dans ce cadre, il est prévu une seconde centrale de 127 MW dont les travaux démarrent bientôt. Il faut souligner que l’usage du site de Maria-Gléta 1 abandonné depuis un bon moment vu la mésaventure à lui infligé par le précédent gouvernement. Il est clair que l’actuel gouvernement fait sien dans sa gestion du pouvoir, l’adage qui apprend qu’il faut lier la nouvelle corde à l’ancienne.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.