Press "Enter" to skip to content

Finale de la Ligue des champions : Liverpool décroche sa 6ème étoile continentale

(Photo : L’international sénégalais, Sadio Mané, après la victoire de son équipe lors de la finale de l’édition 2018-2019 la Ligue des champions des clubs européens – Source : UEFA)

Terminus ! La Ligue des champions saison 2018-2019, est du passé. Ce samedi 1er juin, le nom du club de football de l’Angleterre, le FC Liverpool, est écrit une fois encore dans les annales de l’histoire de la Ligue des champions, prestigieuse compétition européenne. Quatorze (14) ans après son dernier succès dans l’épreuve-reine du football européen et au terme d’une finale 100% anglaise, Liverpool a battu ce samedi à Madrid, Tottenham. Emmené par un Pharaon de retour de sa blessure, Liverpool est au sommet du football européen. Les Reds de l’international égyptien, Mohamed Salah, buteur sur penalty en moins de 2 minutes, ont asphyxié Tottenham par un score de 2 buts à 0 au cours d’une finale 100 % anglaise et 0 % flamboyante en Ligue des champions.

Lors des demi-finales, le spectacle avait été époustouflant prévoyant une finale la plus apathique de la décennie. Moins d’une demi minute de jeu, soit 23 secondes, les Reds ont filé aux buts sur un penalty concédé du bras par le Français Moussa Sissoko, et transformé par Salah dans la torpeur du stade Metropolitano. 1-0. Puis, au bout de la purge, à moins de trois minutes du temps réglementaire, soit la 87è minute, le Belge Divock Origi a plié le match somnolent par une frappe croisée. Comme aux demi-finales, Divock Origi a été une fois de plus, l’artisan du sacre des Reds de Liverpool. Ce faisant, Liverpool décroche sa sixième couronne continentale à Madrid, en Espagne.

Liverpool, troisième meilleur club européen devant Barcelone

L’histoire, ce samedi soir à Madrid, ne retiendra ni le score, ni le scénario, digne des plus cyniques prestations de l’Atlético Madrid, habitué aux scores étriqués dans son antre du Metropolitano. L’histoire ne retiendra que le vainqueur, qui a fait parler non seulement son expérience de la C1 mais et surtout sa performance pour s’installer à la troisième marche du palmarès de l’épreuve-reine européenne. Sur cette marche, on retrouve le Real Madrid avec ses 13 sacres, l’AC Milan avec 7 titres au compteur et aujourd’hui Liverpool avec 6 étoiles à la poitrine. Derrière, se placent Bayern Munich et Barcelone, 5 titres chacun. Madrid, est cette fois-ci porte-bonheur pour les Reds. Car, faut-il le rappeler, la capitale espagnole était un mauvais souvenir pour les Reds l’an dernier. Liverpool a été battu à la régulière par le grand Réal de Zinedine Zidane. Cela se transforme cette fois en un bon souvenir. Ce qui est un peu moins pour Tottenham. Le deuxième club anglais expérimentait sa première finale de Ligue des champions où il a fallu le dernier quart d’heure pour le voir pousser.

Du côté de l’entraîneur des Reds, Jurgen Klopp est enfin récompensé après deux échecs en finale de la Ligue des champions. Le capitaine des Reds, Henderson a soulevé le trophée tant convoité sous une pluie de confettis, des feux d’artifice, le mythique chant « you’ll never walk alone » des supporters du FC Liverpool, toute chose qui fait oublier presque la piètre qualité de la finale de cette saison 2018-2019. Il faut noter que c’est donc la sixième fois que Liverpool remporte la C1 à savoir 1977, 1978, 1981, 1984, 2005 et 2019. Les regards sont désormais tournés vers l’Égypte du champion d’Europe, Mohamed Salah pour la première Coupe d’Afrique des Nations (CAN) à 24 équipes participantes du 21 juin au 19 juillet 2019.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.