Press "Enter" to skip to content

Affaire FNM : Komi Koutché porte plainte contre l’Etat béninois

(Photo : L’ex-ministre béninois de l’économie et des finances du gouvernement défunt, Komi Koutché)


L’épisode du feuilleton judiciaire qui se joue entre l’ex-ministre de l’économie et des finances du précédent gouvernement, Komi Koutché et le gouvernement actuel, est loin de connaître une fin. Ce lundi 3 juin, lors d’une conférence de presse animée par les avocats de Komi Koutché, il a été annoncé que l’ex-ministre du chef du gouvernement précédent de Boni Yayi a assigné le gouvernement béninois. Pour preuve, le collège des avocats de l’ex-argentier béninois conduit par le sénégalais Me El Hadj Diouf, brandit la requête N°020/2019 adressée à la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) à Arusha en Tanzanie.

À en croire cette requête, les avocats de Komi Koutché, ont déposé une plainte contre l’État béninois dans l’affaire dite « Mauvaise gestion du Fonds National de la Microfinance (FNM) », au moment où leur client était Directeur général du FNM (2008-2013), devant cette juridiction africaine basée à Arusha en Tanzanie. Dans cette plainte, les conseils de l’ex-Dg FNM dénoncent des tracasseries que vit leur client, Komi Koutché, face à la traque menée par le Bénin contre lui à travers un mandat d’arrêt international émis par la justice béninoise qu’ils jugent « illégal ». Les défenseurs des droits de Komi Koutché souhaitent que la protection et le respect des droits de leur client soient assurés par la CADHP dans ce dossier.

Faut-il le rappeler que le 14 décembre 2018, le député de la 7ème législature et malheureux candidat à la présidence de l’Assemblée nationale béninoise, Komi Koutché, avait été interpellé dans la capitale espagnole, Madrid, lors d’une escale à l’aéroport en provenance de la capitale sénégalaise, Dakar, pour se rendre à Paris en France pour participer à un meeting de l’opposition. Après une longue bataille judiciaire d’extradition entre Madrid et Porto-Novo, l’Espagne avait finalement décidé en avril dernier de ne pas accepter la demande d’extradition de Komi Koutché vers le Bénin.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.