Press "Enter" to skip to content

CEDEAO : le nouveau projet politique sur la décentralisation adopté à Accra

(Photo : le président de l’ONG ALCRER, Martin Vihoutou Assogba et les participants de la session de travail sur la décentralisation, la gouvernance locale et le développement local dans la CEDEAO)


Du mardi 28 au mercredi 29 mai dernier, les experts de la société civile se sont réunis dans la capitale du Ghana, Accra. Objectif, passer en revue les questions liées à la décentralisation, la gouvernance locale et le développement local dans l’espace de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Ceci pour trouver une réponse adéquate. À cet effet, au terme des deux jours qu’ont duré les travaux de la réunion consultative régionale avec les Organisations de la Société Civile (OSC), conduit du côté du Bénin par le président de l’ONG ALCRER, Martin Vihoutou Assogba, et les groupes d’intérêt du secteur privé, un projet politique de la CEDEAO sur la décentralisation, la gouvernance locale et le développement local, a été adopté à Accra.

Ce projet politique, il est important de le préciser, est une initiative de la Commission de la CEDEAO. La Commission a rendue effectif le projet politique grâce à sa division « Démocratie et bonne gouvernance ». Il faut relever que l’adoption de cet outil de développement local vise à donner plus de rôle aux acteurs de la veille citoyenne à savoir les Organisations de la Société Civile (OSC) et au secteur privé non seulement dans la décentralisation, mais aussi dans la gouvernance locale et surtout dans le développement local au niveau des pays membres de la CEDEAO.

Il faut aussi rappeler qu’à l’issue de l’adoption dudit projet, le président de lONG ALCRER, Martin Vihoutou Assogba, qui a d’ailleurs voté pour l’adoption du projet politique de la CEDEAO sur la décentralisation, la gouvernance locale et le développement local, a souligné l’importance de la promotion de la décentralisation et de la bonne gouvernance dans l’espace communautaire ouest-africaine. L’homme met ainsi un outil indispensable à la disposition de son pays, le Bénin, pour la bonne gouvernance à laquelle il est attaché.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.