Press "Enter" to skip to content

Palais des Gouverneurs : le Parlement Africain présente le rapport de sa mission sur le processus électoral au président Col Louis Gbèhounou Vlavonou 

(Photo : Audience entre le président du Parlement africain de la société civile et le président de l’Assemblée nationale – Source : Assemblée nationale du Bénin)


Ce vendredi 7 juin, une délégation d’observateurs électoraux conduite par le président du Parlement africain de la société civile était à Porto-Novo et plus précisément au cabinet du président de l’Assemblée nationale, Col Louis Gbèhounou Vlavonou. Reçu en audience, le chef de mission du Parlement africain pour le processus électoral du scrutin législatif du dimanche 28 avril 2019 et Président du Parlement africain de la société civile, Jean-Claude Dro Kesse, a d’entrée présenté ses félicitations et celles de son institution au N°1 du perchoir de l’hémicycle béninois avant de passer à l’objectif principal de sa venue à Porto-Novo.

Le chef de mission du Parlement africain pour le processus électoral du scrutin législatif du dimanche 28 avril 2019 a transmis ce vendredi au président Col Louis Gbèhounou Vlavonou, le rapport de sa mission ce processus électoral qui a pris fin au Bénin. Visiblement satisfait des échanges entre lui et le locataire du Palais des Gouverneurs, et surtout sur l’accueil à lui réservé par la deuxième personnalité du Bénin, Jean-Claude Dro Kesse s’est confié à la presse à sa sortie de l’audience.

Jean-Claude Dro Kesse, Président du Parlement africain de la société civile

Ci-après, les extraits de ses propos :

« Monsieur le Président de l’Assemblée nationale nous a fait l’honneur de nous recevoir ce jour. Nous sommes venus féliciter le nouveau Président de l’Assemblée nationale du Bénin et apprécier le message très fort qu’il a adressé au peuple béninois le jour de son élection. Nous sommes également venus lui remettre le rapport de nos observations du processus électoral. Nous avons observé le processus et non pas le scrutin du 28 Avril. Nous sommes venus lui dire que du 27 au 28 Juin, nous tenons notre conférence de presse à Paris devant la presse internationale et africaine pour livrer les conclusions de nos travaux ici au Bénin. C’est donc les raisons pour lesquelles nous sommes venus ce matin rendre visite à monsieur le Président de l’Assemblée nationale du Bénin. Il y a un message important que nous avons adressé à monsieur le Président. Nous lui avons dit que tout changement profond dans la vie d’une nation rencontre des contestations. L’exemple qui est connu de tous c’est celle de la France.

L’arrivée du Président Macron a suscité beaucoup d’espoir en France. Au-delà de cet espoir, lorsqu’il a voulu apporter des réformes dans la vie de la France, vous constatez que depuis des mois il rencontre une grande contestation jamais connue en France. Ce n’est pas le Bénin qui désire bien évidemment apporter des réformes profondes dans la vie des populations qui ne connaitrait pas de contestation. Nous comprenons donc ce qui se passe ici au Bénin, nous estimons que la démocratie béninoise se porte bien et tout ceci est consigné dans ce rapport définitif que nous avons. C’est normal, il y a des avancées, il y a des réformes à faire, cependant, nous estimons que le Bénin se porte mieux. Le Président a apprécié notre visite. Nous allons nous rencontrer les jours qui viennent. Il a estimé qu’il va prendre le temps de feuilleter, de comprendre et de lire notre rapport, et je crois que nous nous sommes compris. »

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.