Press "Enter" to skip to content

Éliminatoire Euro 2020 : la France chute devant une belle gifle de la Turquie (0-2) à Konya

(Photo : Les attaquants français Olivier Giroud et Antoine Griezmann dépités lors de la défaite des Bleus en Turquie, à Konya, le 8 juin 2019 – Source : AFP)


Tout le peuple français notamment le président Emmanuel Macron pour leur avoir remis, la semaine écoulée, la légion d’honneur, les attendaient pour une belle prestation voire une victoire en Turquie ce samedi 8 juin dans le cadre des éliminatoires de l’Euro 2020. Eh bien, les Bleus ont chuté brutalement ce samedi soir face à la Milli Takim de la Turquie à Konya. Auréolés de leur légion d’honneur, les champions du Monde se sont fait surprendre en Turquie (0-2). Heureusement, cette défaite n’a pas trop de conséquences. Car dans une poule, les deux premiers se qualifient pour l’Euro.

Les Turcs ont plié le match dès la première mi-temps en inscrivant leurs deux buts. En effet, les joueurs de Didier Deschamps se sont montrés méconnaissables avec de multiples passes ratées, des mauvaises inspirations et des cadeaux à l’adversaire. Dans un stade de 42.000 places totalement acquis à la cause de la « Milli Takim », les Turcs en ont bien profité pour remporter dans une ambiance bouillante, leur victoire grâce aux réalisations de Khan Ayhan d’une tête à bout portant et de Cengiz Under d’une jolie frappe enroulée. Comme si cela ne suffisait pas, c’est le gardien Hugo Lloris qui est sorti de la pelouse avec le statut de meilleur tricolore.

Deschamps reconnaît une « belle gifle »

En se déplaçant en Turquie ce samedi, les coéquipiers d’Antoine Griezmann s’attendaient à un comité d’accueil « hostile » dans la métropole anatolienne, aussi pieuse en ville que fervente supportrice de la « Milli Takim » dans son intimidant stade de 42.000 places. Hélas! Ce fut encore pire que prévu pour les joueurs de Didier Deschamps. Le douzième (12ème) homme turc en chants assourdissants et marée rouge de drapeaux et de maillots de son équipe, a pleinement joué son rôle, en transformant l’affiche du samedi soir en véritable enfer pour les Français. À la fin de la rencontre, le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, a résumé en trois (03) phrases la prestation de son équipe devant la presse française :

  1. « Quand il y une prestation collective comme ça, il n’y a rien à retenir de positif. »
  2. « Qu’on soit champions du monde ou pas d’ailleurs, quand on est pas là avec les intentions, on ne peut rien espérer. »
  3. « On prend une belle gifle ce soir. »

« Il n’y a pas grand chose à dire si ce n’est bravo à la Turquie. », a conclu le champion du Monde 98. À l’heure actuelle, le classement dans la poule donne la Turquie en tête qui réalise un sans faute, suivi de la France. Toutefois, la poule est toujours jouable pour les Bleus. Car, le reste de la poule n’est pas très relevé. On retrouve Islande, Albanie, Moldavie et Andorre. Ce dernier pays est le prochain adversaire des Bleus le mardi 11 juin.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.