Press "Enter" to skip to content

CEP 2019 : le préfet Joachim Apithy a lancé les épreuves dans l’Ouémé à Avrankou 

(Photo : le préfet de l’Ouémé Joachim Apithy lors du lancement des épreuves du CEP)


Pendant que le ministre des Enseignements Maternel et Primaire, Salimane Karimou était à Tanguieta, plus précisément à Matéri, au nord-ouest du Bénin, dans le département de l’Atacora, pour le lancement officiel des épreuves du Certificat d’Étude Primaire (CEP) session de juin 2019 sur le plan national, au sud du pays, le préfet Joachim Apithy était à Avrankou pour le même exercice Républicain dans le département de l’Ouémé. Sur son territoire de juridiction, 35.457 écoliers planchent pour l’obtention du premier diplôme scolaire. Dans son déplacement dans la ville originaire de la première dame du Bénin, Claudine Talon, le préfet Joachim Apithy était accompagné pour la circonstance du Directeur Départemental des Enseignements Maternel et Primaire (DDEMP) de l’Ouémé, Alain Firmin Houssou.

Ce dernier en sa qualité du représentant du ministre des Enseignements Maternel et Primaire dans le département de l’Ouémé, a suivi avec beaucoup d’attention le lancement officiel des épreuves de l’examen du Certificat d’Etudes Primaire (CEP), session normale de juin 2019 procédé ce mardi 11 juin au Complexe Scolaire d’Avrankou Centre. Après le lancement des épreuves de l’examen devant les apprenants visiblement fin prêts pour donner le meilleur taux de réussite voir le premier du Bénin, l’œil du chef de l’État dans le département de l’Ouémé, Joachim Apithy n’est pas allé par quatre chemins pour doper le moral à ses petits-enfants.

Alain Yémalin Houssou, Directeur Départemental des Enseignements Maternel et Primaire

Les sages conseils du préfet Joachim Apithy

Le préfet a prodigué aux préfets, ministres, députés ou encore présidents de la République du Bénin de demain, ses sages conseils légendaires. À l’endroit des surveillants, le préfet Joachim Apithy a rigoureusement demandé le respect strict de la mission à eux assignée afin de ne pas tomber sous le coup de la loi. En tant que parent, Joachim Apithy a recommandé aux parents des candidats, plus de tendresses et d’affections en cette période. Car, c’est aussi un secret de la réussite, selon l’autorité préfectorale. « Après la délibération du CEP, que le département de l’Ouémé occupe la première place. », a émis le préfet du département de l’Ouémé, Joachim Apithy.

« Pour le compte du département de l’Ouémé, 35.457 candidats inscrits dont 17.240 filles, répartis dans 98 centres sur l’ensemble du département de l’Ouémé. », a rappelé le Directeur Départemental des Enseignements Maternel et Primaire (DDEMP) Alain Yémalin Houssou. Et il ajoute « Toutes les dispositions sont prises pour que les candidats composent dans de bonnes conditions ». « La seule innovation est l’introduction de la Dictée parmi les épreuves du CEP de cette année. Nous sommes passés de 8 épreuves à 9, à compter de cette année. Cette épreuve qu’est la Dictée n’est pas éliminatoire. », a mentionné le DDEMP, Alain Yémalin Houssou. Il faut noter que la toute première épreuve de composition de ce mardi a été celle de la Compréhension de l’Écrit. L’Expression Écrite, l’EST, l’ES et en fin l’EA, sont les épreuves qui ont fermé la première journée de composition.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.