Press "Enter" to skip to content

Soja : le gouvernement du Bénin se dote d’un Programme national de développement de filière avec l’appui de la GIZ

(Photo : Les représentants du gouvernement du Bénin et de la Coopération Allemande GIZ lors de l’atelier de validation du PNDF Soja)


« Augmenter la production du Soja en passant de 150.000 tonnes par an en 2017 à au moins 200.000 tonnes par an en 2021 dont 50% sont exportés sous forme de grain et 50% sont transformés au Bénin en lait, en fromage, en farine, en tourteaux et huile commercialisés au Bénin et sur les marchés extérieurs selon les demandes ». Ce sont bien là, les objectifs du Programme National de Développement de Filière (PNDF). Une politique du gouvernement du Bénin, appuyée par la Coopération Allemande GIZ, qui vient d’après la définition de Pôle de Développement Agricole (PDA) inscrit dans le Programme d’Action du Gouvernement (PAG) conduit par le chef de l’État béninois, Patrice Talon.

Ce jeudi 13 juin, les acteurs de l’une des filières émergentes inscrites dans ce PAG, étaient à l’INFOSEC de Cotonou pour valider son PNDF. Il s’agit du Soja. À entendre le représentant de la GIZ, Joachim Becker, cet exercice est un défi commun, particulièrement sur les aspects de « la déclaration des ressources et, notamment les terres. ». Pour le gouvernement du Bénin, représenté par le Directeur de la programmation et de la prospective (DPP) du Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP), cet acte permettra de « renforcer la signature économique » du Bénin. En terme clair, le gouvernement dirigé par le président Patrice Talon, envisage de ce fait, finir avec l’importation de la viande. « Le Soja est important pour l’alimentation du bétail », a renchérit Dossa Aguèmon, le DPP du MAEP, qui a d’ailleurs procédé à l’ouverture des travaux de la validation du PNDF Soja au nom du MAEP. Il faut noter que quatre (04) objectifs spécifiques sous-tendent le PNDF Soja, à savoir :

  1. l’amélioration de la disponibilité des semences de qualité ;
  2. le renforcement de la production du Soja ;
  3. le renforcement de la transformation du Soja ;
  4. l’amélioration de l’organisation de la commercialisation du Soja.

À préciser qu’un communiqué de presse (ci-après) a sanctionné la fin des travaux.

differenceinfobenin-atelier-giz-soja-karite

 

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.