Press "Enter" to skip to content

Campagne scolaire de reboisement : 2100 plants mis en terre sur le domaine « Plantation Professeur Mahougnon Kakpo » du Lycée agricole de Sékou 

(Photo : Mise en terre d’un jeune plant d’arbre par Professeur Mahougnon Kakpo, Ministre des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle du Bénin)


Fin semaine dernière, le Lycée Technique Agricole Mèdji de Sékou a accueilli l’édition 2019 de la campagne scolaire de reboisement pour le compte des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle. Cette séance a connu la présence effective du ministre Thomas Mahougnon Kakpo et des cadres de son département ministériel le vendredi 14 juin dernier. À en croire le Directeur de la Programmation et de la Prospective (DPP) du Ministère des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle (MESTFP), Arsène Zocli, 2100 plants au total ont été mis en terre sur un domaine d’un hectare. Ce domaine, il faut le souligner, a été baptisé « Plantation Professeur Mahougnon Kakpo », du nom du ministre béninois des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle, par les apprenants du Lycée Technique Agricole Mèdji de Sékou. Tous ces plants ont été fournis par le Ministère du Cadre de Vie et de Développement (MCVD) que dirige José Tonato, et ce à travers la Direction des Eaux, Forêts et Chasse du MCVD.

Mettre les plants en terre est bon, les suivre c’est mieux

Il revient chaque fois à l’esprit qu’après le reboisement, qu’en sera-t-il du suivi des plants ? Lors de cette campagne scolaire de reboisement édition 2019, une réponse a été donnée à propos du suivi des 2100 plants mis en terre à Sékou. « L’arbre, c’est nous. C’est nous qui formons les forestiers donc l’entretien des arbres, c’est notre travail. L’entretien des arbres fait partie de la formation que nous donnons aux apprenants dans le Lycée. C’est pourquoi, quand nous, nous plantons des arbres ici, ils ne meurent pas et ils ne doivent pas mourir. Si non, nous avons échoué dans la formation. », a rassuré le proviseur du Lycée, Coffi Aïnadou. Pour soutenir son assurance, le premier responsable du Lycée Technique Agricole Mèdji de Sékou a fait visiter la vingtaine d’hectares de plants qui constitue une forêt artificielle avec les essences autochtones conservées et garnies chaque année dans le Lycée. Une photo de famille du ministre Thomas Mahougnon Kakpo avec les cadres du MESTFP et les apprenants, a mémorisé la campagne scolaire de reboisement édition 2019 au Lycée Technique Agricole Mèdji de Sékou.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.