Press "Enter" to skip to content

Climat des affaires : le DGTCP, Oumoura Karimou Assouma d’accord avec le FSA et l’AFGC pour échanger sur le financement de l’économie du Bénin

(Photo : Oumoura Karimou Assouma, Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique du Bénin)


Ce mercredi 19 juin, les salles de conférence Madiba 1 et 2 de l’hôtel Golden Tulipe Le Diplomate de Cotonou ont accueilli un forum dont le thème porte sur « le Rôle du FSA dans le financement des entreprises au Bénin ». La cérémonie d’ouverture de cet important forum qui a été organisé par le Fonds de Solidarité Africain (FSA) et l’Africaine de Garantie et de Cautionnement (AFGC) en partenariat avec la Chambre du Commerce et d’Industrie du Bénin (CCIB) et l’Association Professionnelle des Banques et Établissements Financiers du Bénin (APBEF), a été placée sous la présidence du Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGTCP) du Bénin, Oumoura Karimou Assouma, en présence du Directeur général de l’AFGC, Landry Adjé, et également des représentants du FSA, Fidelia Dago et Olivier Amani, respectivement Sous-directeur Étude, Veille et Documentation, et Chargé d’affaires de l’institution. Le forum a aussi connu la présence de tous les acteurs intervenant dans le financement des projets ainsi que des porteurs de projets. Une journée durant, le thème a permis un dialogue franc entre deux pôles d’intérêts, qui parfois, est bien difficile. Il s’agit d’une part, des acteurs du secteur bancaire et financier, et d’autre part, des entrepreneurs, industriels commerçants et autres acteurs clés de l’accompagnement des PME/PMI et de la promotion du secteur privé.

« Le Rôle du FSA dans le financement des entreprises au Bénin », le cœur du forum

Le Fonds de Solidarité Africain (FSA), faut-il le rappeler, a pour mission de participer au développement économique de ses États membres dans les espaces UEMOA, CEMAC et COMESA. Ceci, en facilitant le financement des projets d’investissement portés par le secteur privé, l’État et ses démembrements ainsi que la mobilisation de ressources en faveur des institutions de Microfinance. Et ce faisant, à travers ses projets, il participe de façon efficiente non seulement au développement économique des pays membres de l’Organisation, mais et surtout à la réduction de la pauvreté dans ces États. En présidant à la cérémonie d’ouverture des échanges dudit forum, après avoir exprimé toute sa gratitude aux organisateurs du forum, le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGTCP) du Bénin, et administrateur du FSA au Bénin, a qualifié le rôle de l’institution de catalyseur. « (…) Le FSA joue un rôle de catalyseur du financement des économies nationales. », a déclaré Oumoura Karimou Assouma. Ceci, en permettant :

  1. « aux entreprises, notamment les PME/PMI, et les institutions de microfinance d’accéder au crédit bancaire ;
  2. aux grandes entreprises de lever des ressources sur les marchés financiers pour financer des projets d’investissement et des activités génératrices de revenus. »,

a mentionné le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique du Bénin. « On ne saurait donc trouver meilleure tribune que cette auguste assemblée, (…) pour échanger sur le financement de l’économie du Bénin », a-t-il justifié.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les échanges de qualité

Après le discours d’ouverture du Dg Oumoura Karimou Assouma, le Chargé d’Affaires de l’Institution financière multilatérale, Olivier Amani a fait une communication sur le bilan global des interventions du FSA dans tous les pays membres. Le bilan des interventions du FSA au niveau du Bénin au 31 mai 2019, soit bientôt un mois, a retenu l’attention de plus d’un. En effet, les garanties de financement au pays s’élèvent à 26 milliards de FCFA pour différents projets d’investissements ayant permis la mobilisation de financement pour un montant total de 49 milliards de FCFA. Et ce n’est pas tout. On note également, des bonifications de taux d’intérêt en faveur de l’État béninois et de ses démembrements pour un montant total de 3,4 milliards de FCFA. Ce qui a permis de mobiliser des financements à hauteur de 44,5 milliards de FCFA. Une prise de participation est en cours de réalisation, dans le capital de l’Africaine de Garantie et de Cautionnement (AFGC) à hauteur de 200 millions de FCFA. Quant au refinancement pour l’Allongement de Durée de Prêts (ADP), aucune sollicitation n’a été adressée au FSA par les entreprises béninoises.

Au vue de tout ce qui précède, les mots jaillissent. « Je voudrais vous assurer que le FSA ne ménage aucun effort pour contribuer au financement du Programme d’Action du Gouvernement (PAG). », a affirmé le DGTCP Oumoura Karimou Assouma aux entrepreneurs béninois. Les préoccupations des participants à l’image du représentant de l’APSFD-BENIN (Consortium Alafia), Joliette Amègnigan-Zannou et du représentant D’AFRICA BOURSE (SGI), Sylvère Hounguèvou, ont trouvé leurs réponses dans les explications du communicateur, Olivier Amani. Lesquelles explications ont été éclairées par l’apport du Sous-directeur Étude, Veille et Documentation, Fidelia Dago, renchéri par le Directeur général de l’AFGC, Landry Adjé. Il est à noter que la qualité des échanges au cours de cet important forum de Cotonou, a permis aux acteurs du secteur bancaire et financier, ainsi qu’aux entrepreneurs, industriels commerçants et autres acteurs clés de l’accompagnement des PME/PMI et de la promotion du secteur privé, de voir leurs lanternes éclairées. Le forum s’est conclu par des échanges et une photo de famille du présidium, puis du présidium avec les participants.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.