Press "Enter" to skip to content

UEMOA : la 2ème session ordinaire au titre de l’année 2019 du Conseil des ministres tenue à Cotonou sous la présidence de Romuald Wadagni

(Photo : le ministre béninois de l’économie et des finances, Romuald Wadagni et les représentants des principales institutions monétaires d’Afrique de l’Ouest, lors du conseil des ministres statutaires de l’UEMOA)


Ce vendredi 21 juin, les locaux de la direction nationale de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) à Cotonou, ont accueilli la deuxième (2ème) session ordinaire au titre de l’année 2019 du Conseil des ministres statutaires de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Cette assise de Cotonou, capitale économique du Bénin, a connu à la cérémonie d’ouverture de ses travaux placés sous la présidence du ministre béninois de l’économie et des finances, Romuald Wadagni, la présence des ministres de l’économie et des finances des États membres de la communauté monétaire ainsi que le président de la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD), Christian Adovèlandé. Les membres de la Commission de l’UEMOA et du Conseil Régional de l’Epargne et des Marchés Financiers (CREPMF), étaient également présents à cette réunion de Cotonou.

Au cours des travaux de cette session, les ministres et les experts se sont penchés sur les dossiers des deux institutions spécialisées de la Communauté monétaire, à savoir la Commission de l’UEMOA et le Conseil Régional de l’Epargne et des Marchés Financiers(CREPMF). Pour le premier dossier, il a été question d’examiner le rapport semestriel d’exécution de la Surveillance Multilatérale, juin 2019. Puis, le deuxième concerne le programme pluriannuel réaménagé du Niger au titre de la période 2019-2023. Le premier dossier au niveau de la Commission de l’UEMOA, est un rapport qui procède à trois gros points à savoir :

  1. l’évaluation des performances économiques et financières des Etats membres de l’Union au 31 décembre 2018 ;
  2. les indications sur les prévisions pour l’année 2019, à la lumière de l’évolution de la conjoncture et enfin ;
  3. les propositions d’orientations de politique économique pour l’année 2020.

Il est à relever que ce dossier a été finalisé par les experts statutaires lors de leur réunion tenue du 27 au 31 mai dernier à Ouagadougou, capitale du Burkina-Faso.

Romuald Wadagni rappelle l’importance des dossiers

Il faut dire que ces dossiers ont été détaillés par le président en exercice du Conseil des ministres statutaire, le ministre béninois de l’économie et des finances, Romuald Wadagni. Après cet exercice, il n’est pas allé par quatre chemins pour rappeler l’importance de l’examen de ces deux premiers points qui ont trait à la surveillance multilatérale. À en croire le ministre béninois, Romuald Wadagni, 2019 est l’horizon fixé dans le Pacte convergence, de croissance et de solidarité de l’Union. À Cotonou ce vendredi, les participants ont étudié plusieurs autres dossiers de la Commission de l’UEMOA.

Entre autres :

  • le projet de Décision portant adoption d’un Plan d’actions pour la mobilisation optimale des recettes fiscales dans les Etats membres ;
  • trois dossiers relatifs aux projets de Règlement visant l’amélioration de la mise en œuvre du Tarif Extérieur Commun ;
  • trois autres points relatifs au Partenariat Public Privé (PPP).

À propos du Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF), il a été essentiellement question de l’examen des états financiers de l’Organe arrêtés au 31 décembre 2018 et de la nomination des nouveaux membres. Il faut simplement souligner que l’assise de Cotonou augure des lendemains meilleurs pour le développement des Etats membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.