Press "Enter" to skip to content

22 juin : le 2ème Compact du MCA entré en vigueur il y a 2 ans et le Bénin dispose déjà des simulations électriques à l’horizon 2030-2035

(Photo : Gabriel-Degbegni,Coordonnateur national du MCA-Bénin 2 – Source : MCA Benin 2)


22 juin 2017 – 22 juin 2019. Il y a exactement deux (02) ans jour pour jour, que le deuxième (2ème) Compact du Millennium Challenge Account du Bénin (MCA-Bénin 2) est entré en vigueur. En ce jour mémorable, il urge dans le cadre d’une commémoration inoubliable de ces vingt quatre (24) mois, de regarder dans le rétroviseur et de se mirer de la réalisation à ce jour des activités du programme. Les membres de la coordination nationale du MCA-Bénin 2 avec à leur tête, le béninois Gabriel Dégbègni, le président du Conseil d’Administration du MCA-Bénin 2, le ministre d’État, chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, ou encore le Représentant Résident du Millennium Challenge Corporation, Christopher Broughton, ne diront pas le contraire si nous faisons un bilan à mi-parcours de l’exécution de ce deuxième programme. Au cours de ces deux dernières années, grâce à la vision du gouvernement du Bénin et de son chef, le président Patrice Talon, et l’engagement du ministre béninois de l’énergie, Dona Jean-Claude Houssou plus que jamais déterminé à concrétiser cette vision, et en la faveur des différentes consultations commanditées par MCA-Bénin 2, le Bénin dispose désormais non seulement d’une politique et d’une stratégie nationales d’électrification hors-réseau, mais et aussi d’études de référence sur le sous-secteur de l’électricité, en occurrence les simulations électriques à l’horizon 2030-2035.

Toute chose rendue possible grâce à la qualité du leadership du ministre d’État, chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, et surtout de sa grande disponibilité. À quoi doit-on, il faut le préciser, ajouter la détermination du Coordonnateur National du MCA-Bénin 2, Gabriel Dégbègni. Avec tous ces efforts conjugués, d’importants défis ont été relevés. Depuis le 22 juin 2017, date de la mise en vigueur du Programme, à ce jour des avancées considérables ont été enregistrées. Pour preuve, le cadre d’intervention des producteurs indépendants d’énergie électrique (IPP) a été élaboré. À César, ce qui est à César. Il faut souligner que si l’actualisation du Code de l’électricité a été faite, la contribution du MCA-Bénin 2 y a été déterminante. Lors de la dernière rencontre hebdomadaire du gouvernement du Bénin, un projet de décret portant transmission à l’Assemblée nationale du projet de loi portant code de l’électricité en République du Bénin a été validé. Un autre objectif majeur auquel le deuxième Compact a contribué est l’opérationnalisation de l’Autorité de Régulation de l’Electricité (ARE) en vue du suivi rigoureux des activités et des réformes dans le secteur énergétique.

Sur le plan technique

Au cours de ces 24 mois, le deuxième Compact a contribué techniquement à la signature de plusieurs contrats. Deux (02) contrats tout particulièrement, à savoir :

  1. la conception et la construction des bâtiments devant abriter le Centre National de Contrôle de la Distribution (le Centre principal à Akassato et le Centre de repli à Bohicon) avec le Groupement PLAN LIBRE/SEIB/ENSBTP ;
  2. la réalisation du volet SCADA/IT du Dispatching avec le Consultant GE Grid Solutions qui a démarré ses travaux depuis le 24 décembre 2018.

Le processus du premier appel à projets lancé dans le cadre du financement de la Facilité d’énergie propre hors-réseau (OCEF) est finalisé et les contrats de cofinancement seront bientôt signés. En ce qui concerne le deuxième appel à projets, le processus est à la phase de l’assistance technique aux promoteurs des projets présélectionnés. Le recrutement de l’Opérateur qui prendra en charge la gestion de la Société Béninoise d’énergie Electrique (SBEE) et celui de l’auditeur du contrat de gestion sont dans leur phase d’achèvement. Le lancement de la pré-qualification des IPP pour la construction des centrales solaires photovoltaïques est prévu pour la fin du mois de juin 2019 ; les études géotechniques et hydrologiques des quatre sites de construction de ces centrales à savoir Bohicon, Parakou, Djougou et Natitingou ont démarré. La liste continue. On note également qu’à cet effet, les dossiers d’appel d’offres pour le recrutement des entreprises devant exécuter les travaux de modernisation et de renforcement du réseau électrique de la SBEE ont été respectivement lancés le 22 mars 2019 pour les lignes électriques et le 3 mai 2019 pour les postes et sous-stations électriques. La signature de l’accord de mise en œuvre avec la commune de Bohicon a été effective le 03 juin 2019, et le 04 juin 2019 avec les communes de Parakou, Djougou et Natitingou. Un bilan élogieux ?

Encore 3 ans devant, comment atteindre les objectifs ?

Mais quand il reste à faire, rien n’est encore fait, dit-on. Raison pour laquelle le Coordonnateur National du MCA-Bénin 2, reste convaincu que c’est ensemble qu’ils vont réussir les trois années à venir. « Malgré les résultats obtenus, il reste encore beaucoup à faire au cours des trois prochaines années pour atteindre effectivement les objectifs fixés. Je reste convaincu qu’avec votre soutien et les efforts de toute l’équipe du MCA-Bénin II que je salue et encourage, nous y parviendrons. », a rassuré Gabriel Dégbègni, le jeudi dernier lors de la 15ème session ordinaire du Conseil d’Administration du MCA-Bénin 2, à Cotonou.

Pour sa part, le président du Conseil d’Administration n’ira pas trop loin du Coordonnateur National. « (…) Il me plaît de noter qu’en dépit de nombreuses péripéties, de gros efforts ont été consentis de part et d’autre pour atteindre des objectifs clés. Il est évident que le Programme a connu des avancées remarquables dont nous pouvons tous tirer satisfaction et fierté. », a d’abord souligné Abdoulaye Bio Tchané, avant de renchérir sur les propos de Gabriel Dégbègni. « Cependant, les résultats restent mitigés comme l’a rappelé le coordonnateur national », a-t-il reconnu. Pour les trois (03) années à venir, le pari sera gagné, à en croire le ministre d’État béninois. Mais il va falloir se retrousser les manches. « Le chemin à parcourir est donc encore long, et il nous faudra redoubler d’ardeur et de détermination pour gagner le pari de la mise en œuvre réussie du Programme dans le strict respect de l’échéance fixé et la consommation intégrale des ressources allouées. », a précisé Abdoulaye Bio Tchané.

C’est un tel défi qui appelle encore plus de vigilance et d’engagement de la part de ces responsables. Comment le relever ? « Pour ce faire, je recommande vivement à la Coordination nationale d’informer prestement le Conseil d’Administration de tous les facteurs éventuels de blocage persistants en vue des solutions idoines applicables. », a répondu le président du Conseil d’Administration du MCA-Bénin 2. Le ministre du Plan et du Développement du Bénin souhaite également bénéficier du soutien du MCC pour gagner le pari au soir du 22 juin 2022, date de l’échéance du deuxième Compact au Bénin. « Je voudrais, à ce propos, me réjouir de l’assistance permanente de l’équipe de la Mission résidente du Millennium Challenge Corporation et compter davantage sur sa grande sollicitude. », a déclaré Abdoulaye Bio Tchané, jeudi dernier à l’occasion de la 15ème session ordinaire du Conseil d’Administration du MCA-Bénin 2, tenue à Cotonou.

Nous, au Groupe de presse DIFFÉRENCE et du personnel de la rédaction de differenceinfobenin.com, passons par l’écrit du Promoteur, Directeur Général du groupe, Bienvenu DJISSA, pour souhaiter une bonne et heureuse commémoration de l’An 2 de l’entrée en vigueur du deuxième Compact du Millennium Challenge Account (MCA) au Bénin. D’ores et déjà, nous ne ménagerons aucun effort pour accompagner toute l’équipe de la Coordination nationale aux résultats finaux. Happy commémoration, nous dirons donc à nos partenaires américains.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.