Press "Enter" to skip to content

Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) : le 2ème séminaire international APPRENDRE s’est ouvert à Cotonou

(Photo : Le Présidium du 2ème séminaire international APPRENDRE qui se déroule à Cotonou du 25 au 27 juin 2019)


La salle de conférence Toffa 1er d’Azalaï hôtel de la Plage de Cotonou, sert de cadre depuis ce mardi 25 juin à un important séminaire international. Placée sous la présidence de la ministre béninoise de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Marie-Odile Atanasso, en présence de son Directeur de Cabinet, Bienvenu Koudjo, la cérémonie d’ouverture des travaux du deuxième (2ème) séminaire international APPRENDRE, organisé par l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), s’est déroulée en présence du Directeur régional Afrique de l’Ouest de l’AUF, Jemaiel Ben Brahim. À l’entame, la synthèse de la « Journée nationale sur la recherche en éducation au Bénin » a été faite par les professeurs Amour Kpochémè et Valère Goubayi. Également présents, les membres du programmes APPRENDRE et aussi les enseignements chercheurs venus des pays membres de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF). Durant trois (03) jours, ces universitaires et enseignants chercheurs dans le monde éducatif venus notamment des Écoles Normales Supérieures (ENS), devront pencher sur le programme APPRENDRE à travers trois composantes :

  1. Production de savoir ;
  2. Mobilisation des groupes thématiques de l’expertise ;
  3. Renforcement de la recherche en éducation.

Faut-il le rappeler que ce programme rempli de beaucoup d’objectifs, a pour objectif principal « l’appui à la professionnalisation des pratiques enseignantes et au développement de ressources ». Un objectif qui vient à point nommé, car il n’est plus à démontrer que la recherche et l’innovation sont à la traîne en Afrique occidentale et au Bénin, en particulier. Dans son allocution, le Directeur régional Afrique de l’Ouest de l’AUF, a mis un accent particulier sur le système national structuré et performant. « (…) Accompagner les pays dans la sous-région à construire un système national de structure performant », a précisé Jemaiel Ben Brahim. Étant le pays d’accueil de ce deuxième séminaire international APPRENDRE où les Directeurs des Écoles Normales Supérieures des pays membres de l’AUF sont les premiers concernés, le Directeur de l’Ecole Normale Supérieure (ENS) de Porto-Novo, Germain Gonzallo, est très heureux que APPRENDRE soit là. « Ce programme permet de renforcer les capacités des enseignants qui interviennent dans les Collèges d’Enseignement Général (CEG) et même des universités. », apprend Germain Gonzallo. « Car, le niveau de qualification reste parfois à désirer. », a-t-il justifié.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le programme APPRENDRE cadre avec le PAG du Bénin

Le séminaire international du programme APPRENDRE qui s’est ouvert à Cotonou, capitale économique du Bénin, ce mardi, vient après le premier qui a eu lieu à Paris, capitale française en 2018. Le choix du Bénin pour abriter ce deuxième séminaire, n’est pas un hasard. En effet, le chef de l’État béninois, Patrice Talon a doté son gouvernement d’un ambitieux document politique qui, semble-t-il, croise le chemin d’APPRENDRE. « Le programme APPRENDRE cadre parfaitement avec le Programme d’Action du Gouvernement (PAG). », a affirmé le Directeur de l’École Normale Supérieure de Porto-Novo. Mais comment ? « Parce que ça va renforcer la capacité d’intervention de nos enseignants ; améliorer leur performance et par ricochet ça va retomber sur les apprenants qui vont améliorer leur niveau. Car le niveau de français reste vraiment à désirer. », arguant Germain Gonzallo.

Un argument que son ministre de tutelle va renchérir. « Comme vous le savez, le gouvernement du Bénin attache une grande importance à la formation d’un capital humain professionnellement outillé pour le développement des différents secteurs de l’économie. », a fait comprendre d’abord la ministre Marie-Odile Atanasso. Puis elle continue. « Cela se traduit par la batterie de mesures inscrites dans son Programme d’Action du Gouvernement (PAG) sous l’axe stratégique N°5 : amélioration des performances de l’éducation logé dans le pilier N°2 : engager la transformation structurelle de l’économie. », a détaillé Marie-Odile Atanasso. Le deuxième séminaire international APPRENDRE prend fin jeudi 27 juin prochain.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.