Press "Enter" to skip to content

Angola : La sécurité dans la région des Grands Lacs réunit ce vendredi Kagamé, Museveni, Lourenço et Tshisekedi

(Illustration : la région des Grands Lacs, en Afrique centrale)


La sécurité et les questions régionales. Ce sont bien là les deux principaux points qui réunissent ce vendredi 12 juillet à Luanda en Angola autour du président rd-congolais Félix Tshisekedi, les présidents, le rwandais Paul Kagamé, l’ougandais Yoweri Museveni et bien évidemment l’angolais João Lourenço.

Ce sommet quadripartite concerne particulièrement les tensions latentes dans cette région des Grands Lacs. En effet, le courant ne passe plus bien entre Kigali et Kampala depuis au moins six mois, qui sont des vieux alliés et voisins à la République Démocratique du Congo (RDC). En cause, le président rwandais Paul Kagamé accuse son homologue ougandais Yoweri Museveni de vouloir déstabiliser son régime. Kigali avance notamment que Kampala coopère avec l’opposition rwandaise et les rebelles hutus.

Il est important de rappeler que le Rwanda et l’Ouganda sont menacés par des rebelles rwandais FDLR et ougandais ADF. Ces groupes rebelles, depuis plus de deux décennies, ont pour base la République Démocratique du Congo (RDC). Récemment, le président rd-congolais Félix Tshisekedi a réagi et a exprimé puis réitéré sa volonté de les « écraser ». Il faut noter que l’insécurité renforce le ravage du virus hémorragique Ebola en République Démocratique du Congo (RDC) où le chiffre macabre donne plus de 2600 morts depuis août 2018.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.