Press "Enter" to skip to content

CAR et URCAR : Patrice Talon rétablit l’ordre grâce à une institution judiciaire forte

(Photo : Le sieur Pascal Amoussou, âgé de plus de soixante-cinq ans répondant à l’appel de la présidente du Tribunal de Première Instance de deuxième classe d’Allada, Olivia Hungbo-Kploca)


Enfin, le dénouement de l’interminable conflit dans le monde des Coopératives d’aménagement rural (CAR) et de l’Union régionale des coopératives d’aménagement rural (URCAR). En effet ce mercredi 17 juillet, le Tribunal de Première Instance (TPI) de deuxième classe d’Allada avec à sa tête, la présidente Olivia Hungbo-Kploca (seule femme présidente de juridiction au Bénin), a lancé de façon solennelle, les audiences foraines au profit des CAR et URCAR du développement de l’Atlantique. Le lancement de ces audiences foraines a connu non seulement la présence des autorités politico-administratives du département de l’Atlantique dont le procureur de la République près du Tribunal de Première Instance (TPI) de deuxième classe d’Allada, Paul Fagnidé ; du préfet de l’Atlantique, Jean-Claude Codjia ; du maire d’Allada, Michel Acléhinto, mais aussi des populations des communes dudit département et surtout des familles éplorées, les principales concernées par ces audiences foraines. Également présents au lancement, les représentants des CAR et URCAR du département de l’Atlantique. Il convient de noter que la présence de ces parties ci-dessus citées est d’une importance capitale. En cause, les audiences foraines vont permettre aux bénéficiaires de terre en palmeraie de constituer leurs dossiers de coopérateurs et de reconstituer la liste des Coopérateurs d’aménagement rural (CAR). Une étape sans laquelle l’organisation de l’Assemblée générale ne saurait être tenue.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un Nouveau départ du règlement des conflits sous Patrice Talon

L’on se souvient encore de l’action du gouvernement du Bénin dans différents conflits terriens très récemment. Les dossiers de la famille « AHO » à Ouidah, de « MARCOS » à Womey dans la commune Abomey- Calavi, sont légions. C’est donc normal que le dossier CAR et UCAR dans les départements de l’Atlantique, de l’Ouémé, du Plateau etc, mérite aussi d’une grande attention gouvernementale. Et au vu du lancement des audiences foraines ce mercredi, il est d’ores et déjà clair que cet interminable conflit entame un règlement définitif grâce aux réformes judiciaires engagées par le chef de l’État béninois Patrice Talon. Ce faisant, la filière palmier à huile au Bénin est en train d’être sauvée et de retrouver ses lettres de noblesse comme l’avait légué le roi Guézo. Toute chose qui a rendu fier la présidente du Tribunal de Première Instance (TPI) de deuxième classe d’Allada, la très estimée au vu de son parcours atypique, Olivia Hungbo-Kploca en procédant mercredi 17 juillet à l’ouverture officielle des audiences foraines. Au cours de ces audiences foraines, neuf mille soixante-dix (9070) actes de naissances et quatre mille huit cents (4800) actes de décès sont à délivrer au total. Relevons tout de même que l’effectif total des coopérateurs est de six mille treize (6013) personnes et que l’effectif des coopérateurs décédés recensés est de quatre mille neuf cent trente-cinq (4935). Quant aux coopérateurs vivant recensés, leur effectif est de cent dix-neuf (119) et le pourcentage des coopérateurs décédés et recensés est de 84,4%.

L’objectif du gouvernement du Bénin

Il est important de préciser qu’en prenant une décision interministériel qui a mis en veilleuse la gestion par le passé des CAR et URCAR, le gouvernement du Bénin vise relancer sur de bonnes bases avec le respect des textes en vigueur en République du Bénin, les activités des CAR et URCAR en crise institutionnelle, paralysées depuis près de deux décennies, notamment entretenue par les gouvernements précédents. « Grâce à la bonne clairvoyance du Président Patrice Talon, cette crise à travers ses réformes de relance des activités de la filière palmier à huile pour une économie de développement, la crise a connu une fin pour le bonheur de tous. », a reconnu le préfet de l’Atlantique Jean-Claude Codjia. Pour sa part, la présidente du Tribunal de Première Instance (TPI) de deuxième classe d’Allada a ensuite souligné l’importance de l’initiative et précisé la partition du tribunal puis a ordonné au greffier en chef, la lecture de la liste des bénéficiaires de l’opération. En prenant parole, le procureur près dudit tribunal, Paul Fagnidé a donné sa réquisition. S’en est suivi la réception des bénéficiaires avec à la première loge le sieur Pascal Amoussou, âgé de plus de soixante-cinq (65) ans. Il convient maintenant d’en appeler aux principaux concernés de cette importante opération de sortir en grand nombre pour un franc succès de l’étape avant l’Assemblée générale. Pour l’heure, les Coopératives du département de l’Atlantique et leur Union peuvent déjà remercier le ciel et surtout le chef de l’État béninois Patrice Talon pour sa vision mise en œuvre qui a permis d’enclencher le dénouement définitif de ce dossier à leur niveau. Car les autres départements comme l’Ouémé et le Plateau attendent impatiemment leur tour de délivrance de l’interminable conflit qui a enregistré des chiffres macabres sur plusieurs années.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.