Press "Enter" to skip to content

Côte d’Ivoire : après avoir refusé d’être ambassadeur en Italie, Souleymane Kamarate Koné vient d’être expulsé de sa résidence et récupéré par Guillaume Soro

(Photo : Souleymane Kamarate Koné, directeur de protocole de l’ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire)


C’est incroyable mais vrai. L’influent directeur de protocole de l’ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Souleymane Kamarate Koné, alias « Soul to Soul », vient d’être expulsé de sa résidence de fonction sise au quartier des Deux Plateaux Les Vallons à Abidjan. De nos sources, cette expulsion est synonyme du refus du proche de Guillaume Soro de devenir le chef de la diplomatie de Côte d’Ivoire en Italie. En effet, le conseiller de l’ex-numéro 1 du perchoir de l’hémicycle ivoirien, Guillaume Soro voit l’affectation comme une manœuvre du pouvoir en place de l’éloigner de la vie politique du pays. Souleymane Kamarate Koné fait allusion notamment à la présidentielle de 2020.

S’il faut encore le rappeler, « Soul to Soul » est issu du corps diplomatique ivoirien et avait le rang « d’ambassadeur ». A ce titre, depuis plus d’une décennie, il jouissait d’une résidence d’État. Soulignons que ce logement lui avait été accordé par l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo. C’était dans la foulée des accords de paix inter-ivoiriens signés dans la capitale burkinabè, Ouagadougou. Mais tout porte à croire que Guillaume Soro est dans le viseur du pouvoir ivoirien. Car, depuis quelques mois, la gouvernance Ouattara a entrepris l’abstraction de Guillaume Soro, en rupture avec le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP). Pour assister son conseiller certainement humilié après cet acte posé par l’État ivoirien, l’ex-président du parlement ivoirien a fait installer son directeur de protocole, Souleymane Kamarate Koné, dans l’une de ses résidences du quartier de la Riviera près du village Atchan de M’Pouto dans la capitale de Côte d’Ivoire, Abidjan.

Le fidèle réseau de Gbagbo qui a vécu longtemps sous Ouattara

Sous l’ex-président de Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo, un réseau a été tissé. Ce réseau composé de certaines têtes du pont de la vie politique ivoirienne, est resté dans le temps. Au sein de ce réseau, on retrouve l’ex-président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro. « Soul to Soul » est le bras droit de Guillaume Soro qui le considère comme son frère. La rencontre des deux hommes remonte à 29 ans, soit dans les années 90, précisément à la résidence universitaire de Port Bouet près de l’aéroport dans le sud d’Abidjan.

L’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo apprécie toujours Souleymane Kamaraté Koné dont il admire la fidélité. C’est d’ailleurs Laurent Gbagbo, qui a toujours appelé Souleymane Kamaraté Koné par son surnom « Soul to Soul », qui a signé le décret pour élever le directeur de protocole de Guillaume Soro au rang d’ambassadeur. Un autre membre de ce réseau est Boikary Fofana. Lorsque Guillaume Soro était président de l’Assemblée nationale et « Soul to Soul » son chef du protocole, le chef de la communauté musulmane de Côte d’Ivoire, le Cheick Boikary Fofana a toujours et régulièrement sollicité « Soul to Soul » pour faire passer des messages. Très pieux, Souleymane Kamaraté est resté proche du chef de la communauté musulmane ivoirienne, Cheick Fofana.

 

Be First to Comment

Laisser un commentaire