Press "Enter" to skip to content

Climat des affaires et opportunités d’investissement : l’ambassade de Chine près le Bénin convie les hommes d’affaires chinois aux réformes de naissance de l’APIEx

(Photo :Letondji Beheton, représentant du gouvernement du Bénin, et Bohui Zhang, Conseiller de l’Ambassade de Chine près le Bénin)


La Foire des produits chinois au Bénin n’engendre pas uniquement la vente des produits de la haute qualité chinoise. Dans le cadre de la onzième (11ème) édition de la foire des produits chinois au Bénin cette année, une forte délégation des hommes d’affaires de la Chine a effectué le déplacement de Cotonou, capitale économique du Bénin qui abrite le Centre Chinois de Développement Économique et Commercial du Bénin (CCDECB) où sont installés les stands d’expositions des produits chinois de qualité. Vu les réformes engagées au Bénin dans le secteur des investissements, l’ambassade de Chine près le Bénin dont à sa tête le diplômate Jingtao Peng, a décidé d’accompagner fortement l’engagement du gouvernement du Bénin dans une dynamique du développement durable. Pour ce faire, sous l’autorité du Conseiller Économique et Commercial de l’Ambassade de Chine près le Bénin, Bohui Zhang, une rencontre a eu lieu ce jeudi 22 août au siège de la représentation à Cotonou. Cette rencontre a connu la présence de la Représentante de CHINA RAILWAY SHISIJU GROUP CORPORATION-BENIN, Jessica Zheng. Elle a connu notamment la présence de tous les hommes d’affaires chinois actuellement présents à Cotonou. Devant eux, le Chargé de Mission du chef de l’État béninois Patrice Talon, Chargé du Suivi des Investissements Publics, de la Relation avec les Partenaires Techniques et Financiers et du Partenariat Public-Privé, Letondji Beheton. À cette rencontre, il a représenté l’Agence de Promotion des Investissements et des Exportations (APIEX) dirigée par Laurent Gangbès. L’objectif que visait cette importante rencontre est pour l’ambassade de Chine près le Bénin de présenter aux hommes d’affaires chinois, deux choses dans les réformes au niveau du climat d’affaires et opportunités d’investissement, à savoir :

  1. les avantages du nouveau Code des Investissements ;
  2. la Loi sur les Zones économiques spéciales.

D’entrée, Letondji Beheton a expliqué aux hommes d’affaires chinois un facteur qui freinait sérieusement le décollage du développement du Bénin. « Rassurez-vous, il n’y a plus de grève au Bénin. », a-t-il lancé. « La grève au Bénin c’est 5 jours par semestre et 10 jour par an. » ajoute-t-il. « Les secteurs qui ne peuvent faire la grève au Bénin sont : la justice, la santé, l’éducation, la sécurité, etc. », a précisé le représentant de l’APIEX. Le Chargé de Mission du chef de l’État béninois Patrice Talon, Chargé du Suivi des Investissements Publics, de la Relation avec les Partenaires Techniques et Financiers et du Partenariat Public-Privé, à fait savoir aux hommes d’affaires chinois pourquoi l’APIEX est leur seule porte d’entrée au Bénin pour y investir. « Hier, par le passé, quand vous venez au Bénin avec vos projets d’investissement, vous devrez passer de ministère en ministère pour l’étude de vos dossiers avant de vous donner d’agrément. Aujourd’hui, c’est terminé. Plus de tracasseries. Votre seule porte est l’APIEX. », a déclaré Letondji Beheton. « Même si vous avez de problème avec votre compatriote et votre voisin, adressez-vous à l’APIEX. Elle a la capacité de trouver solutions à tous vos problèmes de promotion des investissements et des Exportations. », a-t-il affirmé concluant sur l’APIEX.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bénin, un environnement favorable à l’investissement

Lors de cette rencontre, les principales réformes relatives au climat des affaires ont été exposées de long en large. Il s’agit de :

  1. Adoption du cadre juridique pour le Partenariat Public Privé (PPP). À ce niveau, on parle de la Loi sur les PPP, et ses décrets dont décret CA-PPP, décret Commission ad’hoc etc. ;
  2. E-visa. Il s’agit de la délivrance de visa en une minute sur https://evisa.gouv.bj/fr/ ;
  3. Révision de la Loi sur les marchés publics. C’est-à-dire la simplification du code des Marchés Publics ;
  4. Création de Zones économiques spéciales ;
  5. Assouplissement des dispositions du Code de Travail pour introduire plus de flexibilité et encourager la création d’emplois ;
  6. Nouveaux mécanismes pour faciliter l’accès au financement des affaires. On retrouve là, deux Lois à savoir, la Loi sur l’affacturage et la Loi sur le crédit-bail ;
  7. Réforme du code foncier ;
  8. Code numérique ;
  9. Réforme du dispositif de mise en œuvre des réformes « Doing business » (prise de décret relatif au groupe technique de travail Doing Business) ;
  10. Code des Investissements, Loi d’orientation sur la promotion des Micro, Petits et Moyennes Entreprises (en cours au parlement).

A tout ça s’ajoute la mise en place d’un dispositif opérationnel de promotion des investissements et des exportations. D’où la naissance de l’Agence de Promotion des Investissements et des Exportations (APIEX). Elle est au cœur de tout le dispositif d’accueil et d’accompagnement des investisseurs.

Opportunités d’investissement au Bénin

Pour les opportunités d’investissement au Bénin, nous avons noté de l’exposition de Letondji Beheton quatre grandes opportunités :

  1. l’énergie ;
  2. le tourisme ;
  3. l’agrobusiness (anacarde et ananas) ; et enfin
  4. le bois.

Au niveau de l’énergie, les hommes d’affaires chinois ont noté qu’il y a possibilité d’investir dans les énergies renouvelables. En ce qui concerne le tourisme, constructions des hôtels de standing et de lodges, sans oublier la Cité lacustre de Ganvié, sont entre autres des projets d’opportunités d’investissement. En agrobusiness, l’ananas, une culture présente au Bénin depuis plus de 200 ans et dont le fruit naturel donne 2 variétés qui sont 90% de pain de sucre et 10% de cayenne lisse. Les chinois ont noté que 65% de la production nationale est exportée actuellement et que la quantité produite est de 358870 tonnes par an. 40% de l’ananas est transformé sur place, soit 143548 tonnes. Il faut relever que 8% est vendu sous forme séchée vers l’Union Européenne et 2% est exportée sous forme de fruits. Quant au bois d’œuvre, la production actuelle est de 50000 mètres cube en moyenne par an. Mais la projection pour les 5 ans à venir est de 250000 mètres cube par an, soit des recettes de l’ordre de 38 à 50 milliards de francs CFA. Le gouvernement du Bénin vise sur la transformation locale et il y a une possibilité d’exportation.

Pour clore le tout, ce sont les avantages du nouveau Code Investissements qui ont retenu l’attention des hommes d’affaires chinois. En effet, sur tous les 3 catégories de Régimes (A, B, C) d’investissement, exonération totale des droits et taxes d’entrée sur la période d’installation et 5 ans d’exonération sur la période d’exploitation. Quant aux avantages offerts par la Loi N°2017-07 du 17 juin 2017 sur les Zones Économiques Spéciales, au niveau des 2 régimes qui sont Régime N°1 dit d’exportations et Régime N°2 dit de promotion des échanges intra-communautaires, les hommes d’affaires chinois ont également noté l’exonération totale de droits de douane. Il faut souligner qu’au niveau du régime N°2, il y a l’avantage de bénéficier du certificat d’origine communautaire. Les questions des hommes d’affaires chinois ont eu des réponses satisfaisantes. La rencontre a pris fin sur une photo de famille du Conseiller Économique et Commercial de l’Ambassade de Chine près le Bénin, Bohui Zhang et du Chargé de Mission du chef de l’État béninois Patrice Talon, Chargé du Suivi des Investissements Publics, de la Relation avec les Partenaires Techniques et Financiers et du Partenariat Public-Privé, Letondji Beheton, représentant l’APIEX avec les hommes d’affaires chinois. Cet fut une fructueuse rencontre.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.