Press "Enter" to skip to content

Réforme politique : le député pro-Talon, Wallis Zoumarou n’est pas d’accord de l’absence des FCBE aux élections

(Photo : Façade de l’Assemblée nationale de la République du Bénin)


Quand bien même qu’ils soient sur la touche, l’ombre du jeu politique des Forces Cauris pour un Bénin Émergeant (FCBE) plane sur le haut lieu de la politique béninoise. C’est le moins qu’on puisse comprendre de la nature de l’intervention d’un député pro-Talon ce week-end. Wallis Zoumarou, c’est de lui qu’il s’agit. Ce dimanche 25 août, l’actuel doyen d’âge de l’Assemblée nationale, était l’invité d’une émission sur la Radio Tokpa. Au cours de l’émission, Wallis Zoumarou élu député sur la liste du deuxième parti au Bénin, le Bloc Républicain (BR) prôné par le chef de l’État béninois Patrice Talon, pour le compte de la huitième (8ème) législature, s’est prononcé sur la réforme politique engagée par le chef du gouvernement du Bénin. Le parlementaire est allé catégoriquement contre la non délivrance du certificat de conformité à des partis politiques, notamment de l’opposition au Bénin. Cette première sortie du député et proche du ministre d’État chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, semble bien annoncer les couleurs du désaccord ou le vrai masque des hommes politiques dans le camp des soutiens de Patrice Talon, sur ses réformes surtout politique et notamment le certificat de conformité, en ce qui concerne sa délivrance.

À en croire le député BR sur les antennes de la radio Tokpa ce dimanche, le gouvernement du Bénin doit délivrer à tous les partis politiques, le certificat de conformité qui permet l’existence légale de ces partis, après l’adoption de la nouvelle charte. « J’exhorte par exemple le gouvernement, (…), à revoir cette histoire de certificat de conformité », a remis en question Wallis Zoumarou. Selon lui, ne pas délivrer le sésame à tous les partis politiques, est l’explication des accrochages qui s’observent dans la classe politique. « J’exhorte le pouvoir à vous donner le certificat et qu’on cesse de s’accrocher à ça », a déclaré le vieux de la huitième législature.

Wallis Zoumarou veut des élections compétitives…

Dans ses propos ce dimanche, le député BR va plus loin, en exigeant « une compétition saine et loyale ». Wallis Zoumarou a jugé nécessaire de « donner le certificat à tous ceux qui remplissent les conditions afin que le peuple choisisse celui qu’il a envie de choisir ». À cet effet, l’ancien agent des douanes a préconisé au gouvernement de voir « les compromis qu’on peut faire pour que tout le monde se sente à l’aise ». « L’affaire de certificat n’est pas l’affaire du Ministre de l’Intérieur seulement. », va relever le doyen d’âge de l’Assemblée nationale béninoise. Et il va donner sa position dans son intervention sur la radio au cœur du grand marché de l’Afrique Occidentale, Dantokpa. Le morceau choisi, les FCBE.

Sur le cas des Forces Cauris pour un Bénin Émergeant (FCBE), de son ancien allié et ami, l’ex-chef de l’État Thomas Boni Yayi, l’ancien député FCBE, s’est visiblement montré attristé et gêné. « Honnêtement, moi, en étant ici et en vous rencontrant, ce que je peux vous dire en tant que citoyen, je ne supporte pas qu’un parti politique comme FCBE n’aille pas aux élections tout simplement pour une affaire de conformité. », a laissé entendre Wallis Zoumarou. « Parce qu’il y a des dispositions légales qu’on applique, tout le monde est assujetti à ça. », s’est justifié l’actuel allié politique de Patrice Talon. « Qu’il y ait le souci du compromis, qu’il y ait entente et qu’on ne soit pas en train de tirailler autour d’une simple chose. Nulle part, ce n’est prévu et c’est autour de ça qu’on va se fatiguer. En tant que citoyen, mon honnêteté me permet de dire cela… », a conclu Wallis Zoumarou. Il est donc clair, que ces signes mettent en garde le patron des deux partis politiques, l’Union Progressiste (UP) et le Bloc Républicain (BR), les seuls partis qui ont pris part aux dernières élections législatives du dimanche 28 avril 2019 au Bénin, de se méfier autour de lui.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.