Press "Enter" to skip to content

Sécurité diplomatique : Patrice Talon échange sur le sujet avec Mahamadou Issoufou et Roch Marc Christian Kaboré

(Photo : Le Président béninois, Patrice Talon, au cours de la 7ème Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique – Source : Présidence du Bénin)


Au Japon depuis ce lundi 26 août en vue de participer au sommet de la 7ème Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD 7) dont les travaux ont été ouverts ce mercredi 28 août à Yokohama, le chef de l’État béninois Patrice Talon fait preuve d’approche diplomatique, en démontrant qu’il reste un dirigeant exceptionnel et soucieux du développement durable de son pays. En marge donc de sa participation à cette conférence, le chef du gouvernement du Bénin a au cours d’une audience, échangé avec ses homologues du Niger et du Burkina-Faso. Patrice Talon fait du sommet de la Ticad 7 à Yokohama au Japon, une pierre deux coups. Fort de son leadership, le locataire de la Marina à Cotonou enchaîne les audiences.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avec le nigérien Mahamadou Issoufou d’une part, et le burkinabè Roch Marc Christian Kaboré d’autre part. Selon nos sources proches du béninois depuis le Japon, la sécurité dans la sous-région ouest-africaine était au menu des deux audiences. En effet, faut-il le rappeler qu’au début du mois de mai dernier, deux touristes français ont été enlevés et leur guide béninois a été assassiné dans le parc national de la Pendjari dans la partie septentrionale du Bénin frontière avec le Burkina-Faso où les deux otages français et deux autres otages seront libérés dix jours plus tard par une opération militaire française. Cet évènement peu habituel au Bénin, a donné un coup dur à la crédibilité touristique et au système sécuritaire du pays. Ce qui a poussé Patrice Talon à rapprocher le Bénin du G5 Sahel, une force conjointe du Burkina-Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad, dont Ouagadougou assure actuellement la présidence tournante.

Talon et Buhari au-delà des frontières fermées…

Le chef de l’État béninois Patrice Talon use également de son entregent avec ses voisins pour élargir ses audiences de ce mercredi au Nigeria, tout en étant au Japon. Au pays du soleil levant, les deux dirigeants béninois et nigérian vont se rencontrer pour la première fois depuis la fermeture des frontières entre le Bénin et son grand voisin de l’est, le Nigeria, survenue cette semaine. C’est d’ailleurs le plat de résistance de l’audience de Patrice Talon avec Muhammadu Buhari. Pour l’heure, nous ne sommes pas en mesure de dire les conclusions qui ont été tirées de cette ultime audience entre les deux chefs d’État africains.

Mais une chose est tout de même certaine. La fermeture des frontières du côté du Nigeria a eu des répercussions sur l’économie béninoise essentiellement basée sur le Port Autonome de Cotonou (PAC). Ce port qui est le poumon économique du Bénin est fortement animé par les nigérians. Même dans l’économie informelle qui fait vivre près de la moitié de la population béninoise, notamment celle le long des frontières bénino-nigérianes avec les produits pétroliers, la vie est compliquée socialement. Il faut souligner que le Bénin manque sérieusement du service pétrolier formel.

Précisons que la 7ème Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD 7) à Yokohama prendra fin ce vendredi 30 août au Japon.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.