Press "Enter" to skip to content

Foncier à Pobè : le gouvernement de Talon sauve les propriétaires du site abritant la cimenterie d’Onigbolo

(Photo : Membres de la commission interministérielle pour la gestion de la crise foncière autour du site abritant la cimenterie d’Onigbolo)


Grâce à la stratégie politique corollaire du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG) de la gouvernance du président Patrice Talon, le Bénin retrouve la paix foncière. Les populations du département du Plateau dans le sud-est du pays peuvent en témoigner. En cause, dans ce département placé sous le commandement du préfet Daniel Valère Sètonnougbo, les populations d’Onigbolo dans la commune de Pobè dirigée par Paul Fakorédé Odjo, ont retrouvé leur joie de vivre grâce à un acte posé par le gouvernement du Bénin.

En effet, en fin de semaine dernière, une délégation gouvernementale composée d’une Commission interministérielle constituée du Directeur Général Adjoint de l’Agence Nationale des Domaines et du Foncier (DGA ANDF), du maire de la commune de Pobè et bien évidemment du Préfet du Plateau était à Onigbolo. L’objectif : aller rencontrer les propriétaires du site abritant la cimenterie d’Onigbolo et échanger avec elles sur leur dédommagement. Faut-il souligner qu’au cours de cette rencontre, les populations concernées ont eu connaissance de ce que le site regorge de mines dont l’exploitation est de l’intérêt général de la Nation et des citoyens en particulier. Vendredi 30 août donc, elles ont eu l’assurance de pouvoir continuer à exploiter et à cultiver les surfaces du site non encore touchées par l’exploitation.

Les réformes de Patrice Talon, salées

Le gouvernement du Bénin représenté par la Commission interministérielle et les populations concernées ont convenu du montant de dédommagement, à savoir un demi-milliard de francs CFA.

Dans le but de trouver une solution définitive à la situation de dédommagement des propriétaires terriens du site abritant la cimenterie d’Onigbolo qui date depuis plus de quatre décennies, le chef de l’État béninois Patrice Talon, a fait savoir ses exigences à suivre en instructions afin de finaliser les processus inachevés dont celui du domaine occupé par la SCB Lafarge à Onigbolo. Ainsi, la mission de la Commission interministérielle mise en place à cet effet, est de reprendre la procédure et la conduire à terme. Ceci, au grand bonheur des populations du site d’Onigbolo. Il faut préciser qu’au cours de la même séance, le gouvernement du Bénin représenté par la Commission interministérielle et les populations concernées ont convenu du montant de dédommagement, à savoir un demi-milliard de francs CFA. Il convient de noter qu’après l’étape de la remise des chèques, l’étape suivante sera celle de la collecte des dossiers.

En matière administrative où quelques problèmes seraient survenus pour faute de pièces à fournir pour constituer les dossiers, les autorités départementales avec à leur tête le préfet du Plateau Daniel Valère Sètonnougbo d’une part, et celles de la municipalité de Pobè conduite par le maire Paul Fakorédé Odjo, ont rassuré des dispositions prises à ce propos pour la délivrance diligente des pièces nécessaires. Entre autres pièces, des actes de présomption de propriété et des cartes d’identité. Rappelons que la rencontre s’est déroulée dans une ambiance de joie et de convivialité où les populations ne sont pas allés par quatre chemins pour exprimer toute leur satisfaction au chef du gouvernement du Bénin, le président Patrice Talon. Elles lui ont notamment demandé de ne pas baisser les bras mais de maintenir surtout le cap des réformes engagées par son gouvernement depuis le 6 avril 2016. « Cela y va pour notre bien en général et pour la génération future en particulier », peut-on noter de la satisfaction des propriétaires du site abritant la cimenterie d’Onigbolo à Pobè.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.